mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Six tonnes de déchets récoltés à Tipaerui

Publié le

Publié le 03/08/2018 à 14:11 - Mise à jour le 03/08/2018 à 14:11
Lecture 2 minutes

Nettoyer la vallée de Tipaerui :  c’est ce qu’a entrepris, ce samedi matin, une soixantaine de bénévoles. C’est la première fois que pareille opération est organisée dans cette zone industrielle de Papeete.

Et on la doit aux salariés de Plastiserd, l’une des entreprises implantées dans la vallée. Ensemble, avec les riverains, les mormons, et l’aide de la mairie : ils ont débarrassé Tipaerui de près de 6 tonnes de déchets.

David Johnston, employé de Plastiserd est à l’origine de l’opération. Par cette action, il voulait sensibiliser les riverains sur la propreté de la vallée et le tri des déchets. “Pour moi il est important de nettoyer devant chez nous et les gens ont été sensibles à cela. Quand on voit tout ce qu’il y a ramasser, c’est décevant, mais cela va prendre du temps pour sensibiliser les gens.”

 Electroménager, mobilier, télévision, literie, s’entassent sur ce terrain de basket de Tipaerui. C’est ici, à côté des ateliers relais, qu’affluent, depuis le début de la matinée, des centaines de kilos de déchets. Des déchets bien souvent volumineux que les familles des quartiers n’ont pas les moyens de déplacer jusqu’à Motu Uta, faute de véhicules. Du coup, à l’annonce de l’opération, les riverains ont sorti tout ce qu’ils avaient amassés chez eux comme matériel usagé et les ont déposés dehors.

Feiura Tepehu, est une riveraine du quartier Puanea à Tipaerui et pour elle, si certains ramassent leurs déchets, d’autres non. “L’opération de ce matin est parfaite pour aider ceux qui ont des déchets encombrants dans leur jardins et qui n’ont pas les moyens de les emmener à la décharge. Certains ont joué le jeu, alors que d’autres non.”

Oterepa Teato, est l’un des bénévoles qui ont participé à l’opération nettoyage. Pour lui,  c’est un acte important. “Cela nous concerne tous. Ce sont nos déchets et il faut les trier”.  Pour le jeune homme, on consomme plus que ce que l’on a vraiment besoin. “C’est dommage, maintenant on ne répare plus les objets. On les jette, alors que l’on pourrait leur donner une seconde vie.” Les bénévoles espèrent reconduire l’opération chaque année.
 

Rédaction web avec Laure Philiber et Mata Ihorai.

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV