lundi 6 avril 2020
A VOIR

|

Restitution des travaux de la conférence économique

Publié le

Publié le 31/05/2017 à 5:42 - Mise à jour le 31/05/2017 à 5:42
Lecture 3 minutes

Dans son discours le Président Edouard Fritch s’est félicité de la forte mobilisation des organisations professionnelles et chefs d’entreprise pour cette première édition de l’année 2017 et a tenu à les remercier pour leur disponibilité et leurs propositions.
 
En effet, plus de 150 professionnels et acteurs économiques du fenua ont participé aux 5 ateliers pour échanger et proposer leurs idées sur les thématiques économiques et fiscales, l’objectif étant de pouvoir enrichir le plan d’actions économiques du Gouvernement, de mesures concrètes issues de ces ateliers, dès l’issue de la conférence économique.
 
Les principaux résultats des ateliers vont ainsi permettre la mise en oeuvre de mesures à court et moyen terme.
 
L’atelier sur le développement des services à la personne a permis de finaliser la définition et la typologie de services et de faire un ensemble de propositions réglementaires et de proposer les premières mesures d’accompagnement de la filière.
 
L’atelier sur la valorisation du foncier a identifié plusieurs pistes d’optimisation en vue du lancement de projets de développement économique autour des réserves foncières du Pays. Ainsi l7 sites ont été identifiés sur lesquels des projets de développement économique pourraient être développés à court et moyen terme. Parmi les mesures retenues : la mise à plat des procédures administratives en aval des projets et envisager un guichet unique pour les porteurs de projets et un lancement d’appels à projets sur les sites identifiés.
 
L’atelier sur le cadre fiscal et social de l’entrepreneur individuel a permis d’approfondir plusieurs points identifiés lors des précédents ateliers. Ainsi, les participants ont proposé la mise en place d’un cadre fiscal encore plus imaginatif, un renforcement de l’accompagnement des porteurs de projets, notamment par la CCISM, ainsi qu’un renforcement du cadre social de l’entrepreneur individuel.
 
L’atelier sur la fiscalité et compétitivité des entreprises a étudié les leviers fiscaux possibles sur l’amélioration de la compétitivité des entreprises, l’objectif étant d’établir une relation de confiance avec les entreprises en adaptant la fiscalité à leur dynamisme tout en assurant une stabilité fiscale dans le temps.
 
L’atelier 5 sur la fiscalité et le financement de la Protection Sociale Généralisée a permis aux participants de partager les chiffres clés des besoins associés à la branche maladie et de dégager des pistes de financement.
 
Le Président Edouard Fritch a souligné qu’un point global sera fait par le Gouvernement sur l’ensemble des propositions des ateliers dont les enjeux financiers et fiscaux sont liés.
 
La première conférence économique de l’année 2017 a ainsi permis de renforcer les principales orientations économiques du gouvernement portant notamment sur la mise en œuvre des grands projets du Pays.
 
Les travaux des différents ateliers thématiques vont se poursuivre avec les acteurs de l’économie polynésienne sous l’impulsion du ministère de l’Economie et des finances. Les prochains grands rendez-vous économiques sont d’ores et déjà programmés : une conférence économique se tiendra au mois d’octobre prochain en amont de la préparation du budget 2018 ainsi qu’un forum économique sur la thématique de l’intégration régionale.
 

Rédaction Web avec communiqué

Le discours d’Edouard Fritch

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le « paru tanina », une autre façon de cuire le...

Aux Tuamotu, il y a différentes façons de cuire le poisson. Voici une méthode qui surprend encore aujourd'hui le voyageur, il s'agit de la préparation du poisson carbonisé ou "paru tanina".

Confinement : les parodies de Teva Kaimuko, Tefaito Huri...

Face au confinement, certains rivalisent d'imagination pour s'occuper. C'est le cas de Teva Kaimuko, Tefaito Huri et Manina Kaimuko qui nous régalent avec des reprises et parodies.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV