vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Prendre la clé des chambres

Publié le

Publié le 18/08/2016 à 13:46 - Mise à jour le 18/08/2016 à 13:46
Lecture 2 minutes

Les demandes de logements, sont traités suivant des critères déterminés puis  transmis  à la commission d’attribution. Laquelle est composée de la ministre de la Jeunesse et des Sports et de l’Education, du président de l’université, et des représentants des étudiants. La cité universitaire comporte 72 chambres et le Pays dispose de 228 places. Le parc locatif total est de 300 places.

Evodie Ueva-Castel est responsable des œuvres  universitaires « Au niveau des demandes de logements, on a eu 434 places contre 500 l’année dernière. Les places sont limitées ».  Les critères de sélection se font au cas par cas. Origine sociale, où est domicilié l’étudiant, vient t-il de loin, est t-il boursier et enfin le mérite. « En priorité on regarde les étudiants qui viennent des îles, puis ceux qui sont éloignés de Papeete, comme les habitants de la presqu’île qui peuvent connaître des problèmes de transport. On essaie de contenter tout le monde, mais il n’y a pas assez de lits. 300, ce n’est pas suffisant. Une petite centaine en plus ce ne serait pas mal ».

Les chambres de la cité universitaire sont individuelles et il arrive parfois que des étudiants hébergent le petit copain ou la petite copine. Si cela est ponctuel pourquoi pas. Mais il ne faut pas que cela devienne un hébergement à l’année. « Dans ces cas là, on intervient » explique Evodie Ueva-Castel, poursuivant « on convoque l’étudiant, on lui rappelle le règlement qu’il a signé en début d’année et s’il récidive, il risque de perdre son logement et de ne pas pouvoir en avoir un autre l’année suivante ».

Le coût d’un logement étudiant varie en fonction des cas. L’étudiant boursier de la Polynésie Française ou d’Etat échelons 3 à 7 paiera 3.500 F CFP par mois, l’étudiant boursier d’Etat échelon 0, 0bis, 1 et 2 paiera 10.000 F CFP.

 

Rédaction Web avec Sam Teniaore

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu