mardi 22 juin 2021
A VOIR

|

Poules pondeuses : les quotas d’importation de poussins revus à la hausse pour 2018

Publié le

Publié le 24/04/2018 à 14:39 - Mise à jour le 15/06/2019 à 2:53
Lecture < 1 min.

Les membres de la commission avicole, lors de la séance tenue le 13 mars dernier, ont pris cette décision suite à la présentation du rapport technique de la Direction de l’agriculture (DAG) sur la filière.
 
Au premier trimestre 2018, 200 934 poules pondeuses ont été recensés. Le manque de production en 2017 est lié à plusieurs facteurs ayant touché les grosses exploitations : épidémie de salmonelle, mortalité importante et cessation d’activité pour des installations non conformes
 
Ce mercredi, le conseil des ministres a décidé d’ouvrir un quota d’importation de 286 770 poussins de race de poule pondeuse pour l’année 2018 au profit des aviculteurs de la Polynésie française.

Une marge supplémentaire, soit 27 700 poussins, est mise en place pour répondre favorablement aux nouveaux élevages ou extensions autorisés par la DAG et la Direction générale des affaires économiques, en cours d’année. Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernment précise :

 
« On se doit d‘être prudent aujourd’hui et d’ouvrir des quotas d’importation pour permettre à ces exploitations de travailler et à la population de pouvoir consommer. C’est ce qui explique que nous avons autorisé l’importation de 286 000 poussins depuis les pays producteurs comme la Nouvelle-Zélande. Il y a aura un suivi sanitaire de près sur la qualité de ces exploitations et de ces ingrédients. »
 
Rédaction web avec Laure Philiber

infos coronavirus