mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Pose de la première pierre de la résidence Auehi 2

Publié le

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le vice-président et ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, ont procédé ce mardi matin à la pose de la première pierre de la résidence Auehi 2, dans la commune de Taiarapu-Est.

Publié le 05/04/2022 à 14:47 - Mise à jour le 05/04/2022 à 14:47
Lecture < 1 min.

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le vice-président et ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, ont procédé ce mardi matin à la pose de la première pierre de la résidence Auehi 2, dans la commune de Taiarapu-Est.

La future résidence sera composée de 14 Fare OPH jumelés et d’un local associatif, implantés sur un terrain de 17 154 m² situé à Tautira, dans la commune de Taiarapu-Est.

Les logements sont répartis en 4 F3 de 76 m², 6 F4 de 93 m² et 4 F5 de 93m². Deux logements seront dédiés à l’accueil de familles en transit. Ils sont destinés à la location simple pour les familles au revenu inférieur à deux SMIG. 

Le projet a obtenu son permis de construire en juin 2021 et les travaux peuvent aujourd’hui démarrer pour une durée prévisionnelle de 13 mois.

Le coût total de cette opération est estimé à 465 millions de Fcfp TTC, financés dans le cadre du Contrat de Développement et de Transformation 2021, de la manière suivante :

  • 60 millions Fcfp pour le foncier – Participation du Pays
  • 20 millions Fcfp pour la phase d’études – Participation du Pays
  • 385 millions Fcfp pour la phase de travaux – Participation Etat et Pays

10 entreprises du bâtiment et près de 50 emplois seront mobilisés durant les 13 mois de travaux.

Le périmètre d’intervention de l’OPH en tant que constructeur et bailleur social s’étend sur l’ensemble de la Polynésie française. Ce projet participe à la relance de la machine économique et présente une réponse concrète à la problématique de l’accès au logement, grâce à la mobilisation, le dynamisme et la coopération de l’ensemble des partenaires.

infos coronavirus