vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Pêcheurs et riverains réconciliés autour du site « Petit Mousse »

Publié le

Publié le 15/04/2017 à 10:13 - Mise à jour le 15/04/2017 à 10:13
Lecture 2 minutes

Les aménagements se veulent placés sous le signe de meilleures conditions de sécurité, selon des règles d’utilisation rappelées sur la signalétique mise en place sur le site. Le public, en particulier les riverains et leurs enfants, peut également accéder à ce site de baignade désormais sécurisé grâce à la fermeture complète du site par une clôture.
 
 
Les pêcheurs professionnels de Papara, regroupés au sein de la coopérative « Papara Nui Rava’ai  » qui sera chargée de la gestion de la zone réservée aux pêcheurs, bénéficient de l’installation d’un quai flottant moderne capable d’accueillir jusqu’à 6 bateaux et d’une nouvelle rampe plus adaptée pour la mise à l’eau de leurs bateaux. Et cela pour un coût de onze millions, plus deux millions et demi pour la réalisation de la clôture.
 
Pour Teari Alpha, « C’est une belle réalisation et une conciliation entre les intérêts des pêcheurs « Papara Nui Rava’ai « et les riverains de Tamari’i Ma’ohi no Papara,  qui habitent autour de ce site. »
 
Il est vrai que courant novembre dernier, des peapea étaient apparus entre les riverains et les pêcheurs. Les premiers reprochant aux seconds de ne pas respecter les lieux par rapport aux nuisances sonores, à la pollution et à la consommation d’alcool. Désormais avec ces aménagements, tout semble être rentré dans l’ordre. D’autant, qu’ un règlement intérieur pour l’utilisation et le respect des lieux, vient d’être signé avec l’association Papara Nui Rava’ai .
 
Ce quai flottant est installé à titre provisoire, le temps qu’une solution plus pérenne, à savoir la construction d’une véritable marina sur la commune de Papara, se concrétise. « Les pêcheurs du coin, auront accès à leur bateau de manière sécurisée, et on attend avec le conseil municipal et le maire de Papara, la validation d’un site pour la réalisation d’une future marina dédiée aux pêcheurs de Papara. » Deux sites sont prévus à cet effet: La pointe Henrik ou le site de Tiamao à Papara.
 

Rédaction Web avec Thierry Teamo

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Foncier : les modalités de cession de terres au...

Le ministre de l’Économie verte, ministre en charge des affaires foncières, Tearii Alpha, a convié le président Edouard Fritch à ouvrir, lundi, la matinée de présentation de la mesure de restitution des terres de Rurutu et de Rimatara pour les familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers dans ces deux îles. Cette réunion, qui a rassemblé plus de 400 personnes, s’est tenue dans un des amphithéâtres de l’Université de la Polynésie française, à Punaauia.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV