mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Nouvelle convention OPH-AFD : 191 logements prévus

Publié le

Publié le 28/12/2014 à 15:22 - Mise à jour le 28/12/2014 à 15:22
Lecture 2 minutes

L’apport de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) aux opérations du Contrat de projets (2008 – 2014) a été financé par une convention de prêt, contractée en mars 2009, auprès de l’Agence française de développement (AFD) pour un montant de 11 600 000 euros (soit environ 1,4 milliard de Fcfp).
En présence du ministre du Logement, Tearii Alpha, une nouvelle convention de prêt a été signée, aujourd’hui lundi, entre l’OPH et l’AFD, pour le financement des deux dernières opérations inscrites au Contrat de projets, Domaine Labbé, et Teroma extension, ainsi que pour l’opération Vaitupa 2 Paea qui figurait sur une liste complémentaire des opérations à inscrire au Contrat de projets mais qui sera finalement engagée en 2015.

120 logements sont prévus sur la parcelle du Domaine Labbé d’une superficie de 55 210 m², à Pirae, comprenant 38 logements de transit et 82 logements en location simple. L’assise foncière de l’opération appartient à l’Etat qui le loue à l’OPH par bail à long terme.  Il est en cours de rétrocession à l’OPH.
Le coût total de l’opération est budgété à 2 858 795 629 Fcfp TTC et intègre, outre la réalisation des logements, la construction d’un pont, l’aménagement d’aires de jeu et d’un parcours de santé ainsi que la réalisation de 276 places de parking, conformément aux recommandations du plan général d’aménagement de la commune de Pirae.
Le démarrage effectif des travaux aura lieu en janvier 2015. La durée de réalisation du lotissement est de deux ans.

A Teroma, extension, dans la commune de Faa’a, 16 logements sont prévus.  Le terrain appartient à l’OPH. Le coût total de l’opération est budgété à 394 885 900 Fcfp TTC pour la réalisation du projet sur 3 bâtiments en R+2 avec les parkings au rez-de-chaussée.
Le permis de construire a été obtenu le 26 février 2014. Le démarrage des travaux est prévu pour janvier 2015 avec une durée de réalisation de 16 mois.

 A Vaitupa 2, à Paea, 55 logements sont prévus. L’emprise foncière a été acquise par l’OPH en début d’année 2011.
 Le coût total de l’opération est budgété à 1 415 063 000 Fcfp TTC pour la réalisation des logements de type « logements en bande », en R+1, ainsi que pour la réalisation d’un pont d’accès et le renforcement des berges de la rivière Vaitupa.
Le permis de construire a été obtenu le 21 novembre 2014.
Le démarrage des travaux pourra être effectif dès la validation de l’engagement financier de l’Etat et du Pays. Le planning prévoit 30 mois de réalisation.
 
La demande de prêt pour le financement de ces trois opérations a reçu un accord du Comité Outre-Mer de l’AFD qui s’est réuni à Paris le 30 octobre dernier. Cette nouvelle convention porte sur un montant de 7 100 000 euros ( soit 847 255 370 Fcfp) ce qui correspond à un apport de 20% du coût total hors taxe des trois opérations programmées.
 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Raiatea : un homme décède après avoir mangé du...

Un homme d’une quarantaine d’années est décédé vendredi dernier à Raiatea après avoir consommé du fugu aussi appelé "huehue". Ce poisson-globe est réputé dangereux à cause de la présence de tétrodotoxine, une neurotoxine qui attaque le système nerveux et paralyse les muscles.

Steve Teihotaata remporte la Te Aito Manihi 2020

Steve Teihotaata a remporté ce samedi la course de va'a ho'e Te Aito Manihi 2020 en catégorie seniors hommes. Chez les dames, c'est Vaimiti Maoni qui remporte la première place.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV