samedi 19 septembre 2020
A VOIR

|

Nouvelle-Calédonie : une centaine de Polynésiens souhaite rentrer au fenua

Publié le

Un groupe a été créé sur Facebook pour la mise en place d'un vol de rapatriement Nouvelle-Calédonie / Polynésie. Teuiarai Teniarahi, l'une des deux personnes derrière cette initiative, a répertorié une centaine de personnes bloquées, comme lui, en Nouvelle-Calédonie.

Publié le 29/07/2020 à 15:55 - Mise à jour le 29/07/2020 à 16:04
Lecture 2 minutes

Un groupe a été créé sur Facebook pour la mise en place d'un vol de rapatriement Nouvelle-Calédonie / Polynésie. Teuiarai Teniarahi, l'une des deux personnes derrière cette initiative, a répertorié une centaine de personnes bloquées, comme lui, en Nouvelle-Calédonie.

La saga des Polynésiens bloqués hors territoire n’est pas terminée. Sur Facebook, un groupe a été créé la semaine dernière pour solliciter auprès des autorités la mise en place d’un vol de rapatriement Nouvelle-Calédonie / Polynésie.

Egalement bloqué en Nouvelle-Calédonie, Teuiarai Teniarahi, l’une des deux personnes à l’initiative du mouvement, a déjà comptabilisé « une centaine de personnes à vouloir rentrer ».

« Depuis la mois de mai, on nous a fait remplir des documents pour le rapatriement sur Tahiti, mais depuis, il n’y en a jamais eu, confie-t-il. Donc on a fait un groupe sur Facebook et on commence à être beaucoup de personnes. Et on veut juste rentrer. Il y a beaucoup de gens qui sont dans l’urgence de rentrer. »

« J’ai une personne qui a sa mère qui est très malade ici et qui voulait la faire ramener sur Tahiti pour prendre soin d’elle, poursuit-il. J’ai des personnes aussi qui ont leur maison là-bas et qui vivent chez des amis ici. Ils étaient venus en vacances et soudain il y a eu la crise et ils n’ont jamais pu rentrer. Du coup ils ont leur travail à Tahiti. Donc c’est urgent de rentrer. »

Teuiarai, lui, a la chance de pouvoir loger chez sa mère, à Magenta, dans la commune de Nouméa. « J’étais venu travailler, mais suite à la crise sanitaire, notre boutique a dû remercier des gens, souffle-t-il. Depuis, j’ai fait des petits boulots, mais là j’ai un travail qui m’attend sur Raiatea donc j’aimerais bien rentrer. Le patron m’a dit qu’il attend, mais ce serait bien le plus tôt possible. »

Sauf qu’avec la prolongation de la fermeture des frontières calédoniennes, ils n’ont aucun espoir de pouvoir rentrer par un vol commercial avant le mois de novembre. Et « on n’a même pas la garantie de pouvoir rentrer en novembre », soupire Teuiarai. D’où leur appel à l’aide pour la mise en place d’un vol de rapatriement.

« J’ai une personne qui est entrée en contact avec le haut-commissariat à Tahiti et ils lui ont dit que si on arrivait à réunir plus de 100 personnes, ils seront dans la possibilité de venir Air Tahiti Nui. Elle a un rendez-vous demain avec le président Edouard Fritch pour éclaircir la situation », confie le jeune homme. Affaire à suivre donc…

Dans l’archipel voisin de la Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, ils seraient 15 Polynésiens dans la même situation.

REPORTAGEThierry Teamo

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’atelier Prokop expose ses créations à la Maison de...

Depuis 30 ans, cette famille d’artistes travaille les matières comme la nacre dans son atelier à Pirae. Bois, tapa, pierre... plusieurs œuvres ont été réalisées pendant la période du confinement. Vous pourrez les découvrir du 17 au 19 septembre à la salle Muriavai.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV