samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Nescafé Star: dernière étape avant la finale

Publié le

Publié le 09/06/2017 à 13:52 - Mise à jour le 09/06/2017 à 13:52
Lecture 2 minutes

Ils étaient plus de 150 à passer les castings de la Nescafé Star, mais ce samedi matin, il n’en reste que 44. Chacun leur tour, ils se succèdent sous les feux des projecteurs. Ils disposaient de chacun trois minutes pour faire leurs preuves. Parmi la liste imposée des 24 chansons, beaucoup ont choisi d’interpréter la même.

« J’ai été surprise qu’autant de personnes choisissent la même chanson, car elle est compliquée, explique Ruroa, et il faut mettre de l’émotion. Mais cela ne s’est peut-être pas aussi bien passé que je l’avais prévu » déclare-t-elle tout sourire.

A la sortie de scène, les nerfs lâchent et la pression retombe. La plupart des candidats ne s’étaient jamais produit devant un public auparavant. Comme Lia qui explique « j’avais un peu moins de stress car j’avais déjà participé au casting, mais d’un autre côté, comme c’était la première fois que je chantais devant un public, j’étais tout de même un peu stressé ». Elle qui, auparavant, avait peur de chanter devant un public, a franchi le pas.

D’autant que cette fois, le public était particulièrement bienveillant, puisqu’il n’y avait dans la salle que des supporters. « Je suis venu voir ma copine chanter, elle est passé la première et je l’ai trouvé plutôt bien. » relate Amaru.

Au terme de la journée, 12 artistes ont été sélectionnés. Vous les découvrirez lors de la grande finale Nescafé Star qui se tiendra le 23 septembre sur la scène de To’ata.
 

Rédaction Web avec Tamara Sentis

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.