dimanche 20 octobre 2019
A VOIR

|

Mario Banner-Martin, premier Polynésien à la tête de la DSP

Publié le

Publié le 14/09/2017 à 15:09 - Mise à jour le 14/09/2017 à 15:09
Lecture 2 minutes

Le premier polynésien commissaire.

Durant ses premières années de service Mario Banner-Martin nourrit l’ambition d’être directeur de la sécurité publique. Il obtiendra l’aval du Haut-commissariat pour suivre 3 années d’études dans la plus prestigieuse école de police de France. En 2000, il devient le premier Polynésien commissaire. Mais il ne peut intégrer la direction de la Sécurité publique en Polynésie. Son cursus l’oblige à exercer hors du fenua. Il travaille dans un premier temps à Toulouse puis il devient directeur adjoint de la DSP de Bastia en Haute-Corse, puis il est affecté pendant 5 ans en Nouvelle Calédonie où il est directeur adjoint de la DSP puis directeur de la police aux frontières de Nouvelle Calédonie et Wallis-et-Futuna.

Les Corses ne voulaient pas qu’il s’en aille

Mario Banner-Martin garde de très bons souvenirs de son passage en Corse. Il nous lâchera même : “je n’ai pas honte à dire que ce sont les meilleurs moments de ma carrière professionnelle “. Il y a eu des moments de tension comme la traque du nationaliste Yvan Colonna qui avait assassiné le préfet Claude Erignac ; des moments difficiles comme l’arrestation de nationalistes corses ou le maintien de l’ordre lors de matchs au stade de Furiani contre le Paris Saint Germain ou l’Olympique de Marseille. Il y a également eu des moments de partage avec la population Corse qui a accueilli le polynésien comme un enfant du pays. Il a même tissé des liens d’amitié avec des personnes affiliées au Front de Libération National Corse. Lorsqu’il a terminé son mandat sur l’île de beauté, plusieurs personnes ne voulaient pas qu’il s’en aille. Les Corses lui ont demandé de revenir occuper les fonctions de directeur de la Sécurité publique. 

“Le poste de Papeete : je le voulais”

Le lundi 11 septembre, Mario Banner-Martin est officiellement nommé directeur de la sécurité publique en Polynésie française. La cérémonie de prise de fonction se tient le vendredi 15 septembre dans la cour de la DSP en présence des autorités de l’Etat et du Pays ainsi que la famille et les amis du nouveau directeur. Mario Banner-Martin a déjà reçu sa feuille de route pour les nouvelles fonctions qu’il occupe. Des orientations qui découlent du conseil de prévention de la délinquance co-présidé par le pays et l’Etat. Il devra mettre en œuvre des actions pour lutter contre la délinquance juvénile, les violences intra-familiales et les addictions. Ses priorités seront également de lutter contre les trafics de stupéfiants et les atteintes à la probité. Comprenez par là qu’en tant qu’ancien responsable de la brigade financière, il mènera à leur terme toutes les enquêtes impliquant des personnalités politiques ou des chefs d’entreprises qui ont détourné de l’argent publique.

Sam Teinaore 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X