mardi 24 mai 2022
A VOIR

|

Mario Banner-Martin, le premier polynésien nommé directeur territorial de la Police Nationale

Publié le

Un service unique pour l’ensemble des missions de la police nationale vient d’être créé au fenua. Une volonté du président de la République pour tous les territoires d’Outre-mer. À sa tête, Mario Banner-Martin, l’actuel commissaire divisionnaire de la DSP. Il devient ainsi le premier polynésien à prendre la direction de ce service qui regroupe 5 filières de métiers.

Publié le 27/01/2022 à 16:04 - Mise à jour le 27/01/2022 à 16:09
Lecture 3 minutes

Un service unique pour l’ensemble des missions de la police nationale vient d’être créé au fenua. Une volonté du président de la République pour tous les territoires d’Outre-mer. À sa tête, Mario Banner-Martin, l’actuel commissaire divisionnaire de la DSP. Il devient ainsi le premier polynésien à prendre la direction de ce service qui regroupe 5 filières de métiers.

C’est en silence que Mario Banner-Martin s’avance vers le haut-commissaire de la République : l’actuel commissaire divisionnaire de la DSP est officiellement installé depuis ce jeudi matin. Il devient le directeur territorial de la Police Nationale.

Sa mission sera désormais de diriger 5 corps de métiers : la sécurité publique, la police aux frontières, la police judiciaire, le service des renseignements et le service de formation de la police. Au total, 278 personnes seront sous sa direction : 1 commissaire, 16 officiers de Police, 190 gardiens de la Paix, 34 adjoints de sécurité, 37 personnels administratifs, techniques et scientifiques. “Jamais je n’aurai pensé qu’une DTPN aurait été mise en place en Polynésie, et je suis fier pour le fenua, pour ma famille, pour moi-même, d’être le premier à occuper ce poste” confie, ému, Mario Banner-Martin.

Mario Banner-Martin est le premier à ce poste, mais aussi le premier polynésien a l’occuper. Objectif de cette réorganisation, optimiser la coordination : “C’est une organisation qui va permettre d’être plus efficace pour les politiques qui sont déterminées localement et qu’on a d’ailleurs décliné récemment ici de lutte contre la délinquance, en matière de sécurité routière, de lutte contre le trafic de drogues… Ce sont tous ces objectifs qui sont bien-sûr maintenus et ne changent pas, mais avec une organisation différente pour être encore plus efficaces” explique Dominique Sorain, haut-commissaire de la République en Polynésie française.

Cette réorganisation est une volonté d’Emmanuel Macron. Depuis, le 1er janvier 2022, la direction territoriale de la Police Nationale est opérationnelle dans tous les Outre-mer.

infos coronavirus