mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Maître Koubbi : « le procureur de la République ne semble jamais avoir écouté Radio Tefana »!

Publié le

Publié le 18/06/2019 à 16:26 - Mise à jour le 18/06/2019 à 16:26
Lecture 2 minutes

Le procès de l’affaire Radio Tefana est entré dans sa phase active, ce mercredi 19 juin.

Point de départ de cette affaire : un courrier de maître Piriou, ex bâtonnier et avocat d’Edouard Fritch dans l’affaire Radio Maohi…
Dans ce courrier, maître Piriou souhaitait s’assurer d’une égalité de traitement entre Radio Maohi, sous le coup d’un procès, et Radio Tefana.

Créee en 1984, Radio Tefana voit l’objet de son association modifié en 2008. Date à partir de laquelle elle œuvre, entre autres, à la promotion de la lutte anti-nucléaire, et à l’accession à la pleine souveraineté. Il s’agit à présent de distinguer l’intérêt communal et celui du Tavini Huira’atira.

« Oscar Temaru a mis en place absolument tout ce qui devait être mis en place pour que les décisions qu’il a prises, soient prises dans le cadre de la légalité la plus large et la plus absolue », indique maître David Koubbi, avocat du leader indépendantiste. Il poursuit :  » Je ne crois pas qu’il puisse être soutenu, en 2019, que la lutte contre le nucléaire puisse poser un problème de légalité. Le gouvernement français lui-même est anti-nucléaire, s’agissant des essais qui ont eu lieu en Polynésie française. Preuve en est : il n’y a plus, aujourd’hui, d’essais au programme, sauf erreur de ma part ». 

Pour la défense : le procureur ne semble même jamais avoir écouté Radio Tefana. « Dans notre dossier, puisque je me dois de me limiter à notre dossier, le procureur de la République ne semble pas avoir, jamais, écouté Radio Tefana. En tous cas, dans notre dossier, ne montre qu’il l’aurait écouté, puisqu’il n’y a aucun enregistrement, aucun verbatim de ce qui aurait pu être diffusé sur Radio Tefana », rapporte maître Koubbi. 

A la barre : Oscar Temaru, maire de la commune, co-fondateur de la radio et président d’honneur jusqu’en 2008. Il comparaît pour prise illégale d’intérêts et a été entendu durant 2h30 ce mercredi après-midi.

Demain, ce sera au tour des ancien et actuel présidents du conseil d’administration de la radio, Vito Maamaatuaiahutapu et Heinui Le Caill, de comparaître. 13 témoins, cités par la défense, devraient également être entendus.
 

Laure Philiber 

infos coronavirus