fbpx
mercredi 23 octobre 2019
A VOIR

|

L’otarie secourue aux Australes est morte

Publié le

Publié le 28/08/2016 à 10:08 - Mise à jour le 28/08/2016 à 10:08
Lecture 1 min.

L’otarie qui avait été retrouvée blessée et cachée dans une buse sous la route de Raivavae, rapatriée à Tahiti puis prise en charge par la Direction de l’environnement (Diren) en début de semaine, est morte.

 Il s’agit d’une otarie mâle âgée d’un an, originaire a priori de Nouvelle-Zélande (à confirmer par analyse génétique). L’animal est arrivé en Polynésie affaibli avec un poids de 8,8 kg alors qu’il aurait dû peser au moins 14 à 15 kg pour son âge, sexe et espèce..

 Durant les 6 jours d’hospitalisation, son état général s’est dégradé. Maigre et déshydraté, il a continué à perdre du poids en raison de troubles gastro-intestinaux sérieux, malgré tous les soins prodigués pour tenter de le soigner : perfusions, sondages, antibiotiques et autres médicaments adaptés à ses troubles. 

L’origine exacte de la mort reste encore à déterminer. L’autopsie a révélé une inflammation de la cavité abdominale avec un foie en très mauvais état. Des prélèvements de plusieurs organes ont être effectués pour analyse complémentaire.
L’otarie souffrait donc d’une pathologie chronique, qui pourrait expliquer pourquoi l’animal est venu s’échouer sur une plage, anorexique, déshydraté et ne se méfiant quasiment pas de l’homme.
 
 

Rédaction web

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X