samedi 20 juillet 2019
A VOIR

|

Les riverains du quartier Haumaua disent halte aux fêtes sauvages

Publié le

Les riverains du quartier Haumaua à Papara tirent la sonnette d'alarme. La cause, la fréquentation en hausse du site dit du caillou plat par les jeunes de Papara et ceux d'autres communes en mal d'endroit pour faire la fête. Les riverains, outre le bruit des "car bass" veulent éviter que sur la route du retour, des drames se produisent comme lundi dernier où un jeune a trouvé la mort en scooter. Il revenait d'un rassemblement de car bass dans la vallée de la Punaruu à Punaauia.

Publié le 16/06/2019 à 10:27 - Mise à jour le 12/07/2019 à 11:06
Lecture 2 minutes

Les riverains du quartier Haumaua à Papara tirent la sonnette d'alarme. La cause, la fréquentation en hausse du site dit du caillou plat par les jeunes de Papara et ceux d'autres communes en mal d'endroit pour faire la fête. Les riverains, outre le bruit des "car bass" veulent éviter que sur la route du retour, des drames se produisent comme lundi dernier où un jeune a trouvé la mort en scooter. Il revenait d'un rassemblement de car bass dans la vallée de la Punaruu à Punaauia.

Teiva Tetuanui, sapeur pompier à Papara est riverain du quartier Haumaua et il se montre inquiet quant à la fermeture du site de la Punaruu suite au drame de lundi dernier. Il craint que les jeunes se rabattent sur Papara et plus précisément le quartier Haumaua pour passer des soirées arrosées, musique à fond. “Nos jeunes ici aiment les car bass et depuis maintenant quatre week-end on voit de plus en plus de jeunes d’autres communes débarquer, et on a pas envie qu’il leur arrive malheur comme à Paea ou à Punaruu”.

Pour éviter que de tels drames arrivent à Papara, Teiva a provoqué une réunion avec les riverains et les jeunes du quartier, dans le but de fermer définitivement le spot du caillou plat. “Les jeunes quand ils rentrent vers les quatre ou cinq heures du matin font du bruit dans le quartier, et on a aussi entendu parler d’une adolescente qui s’est retrouvée à rentrer nue chez elle, un dimanche matin.” Autant d’arguments pour fermer le site.

Conviée à la réunion,  la maire par intérim de Papara, Béatrice Peyrissaguet abonde dans ce sens. “Depuis quelque temps le site que les jeunes appellent “caillou plat” attire de plus en plus de jeunes. Ils étaient environ 300 le week-end dernier. Et comme les riverains ont entendu parler de la fermeture du  site de la Punaruu, ils ont peur que les jeunes arrivent en masse ici faire la fête les week-end. Voila pourquoi nous nous sommes réunis. Les riverains ont pris la décision collégiale de fermer le site du caillou plat pour protéger leurs enfants des jeunes qui boivent.” explique t-elle.

A l’étude, la possibilité de faire comme à Moorea où la commune a prêté un site aux jeunes tout en leur confiant la gestion, comme la sécurité etc…. Une initiative qui pourrait voir le jour à Papara. Mais pour l’heure le site du caillou plat reste fermé pour une durée indéterminée.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

Suivez en direct les courses des Aito TaneVOIR LE LIVE
+