fbpx
vendredi 21 février 2020
A VOIR

|

Les projets de l’OPH à Tahiti et dans les îles

Publié le

Le ministre du Logement a présenté, en conseil des ministres, des propositions d’octroi de subventions d'investissements en faveur de l’Office Polynésien de l’Habitat pour financer plusieurs opérations en phase études et travaux. Sur Tahiti, elles concernent les communes de Faa'a, Tautira et Papeete. Dans les îles, elles concernent Nuku Hiva, Makemo et Hao.

Publié le 31/07/2019 à 16:55 - Mise à jour le 31/07/2019 à 17:21
Lecture 4 minutes

Le ministre du Logement a présenté, en conseil des ministres, des propositions d’octroi de subventions d'investissements en faveur de l’Office Polynésien de l’Habitat pour financer plusieurs opérations en phase études et travaux. Sur Tahiti, elles concernent les communes de Faa'a, Tautira et Papeete. Dans les îles, elles concernent Nuku Hiva, Makemo et Hao.

Des logements sur pilotis à Hotuarea

Dans le cadre de la convention tripartite (Etat – Pays – Communes) qui a pour objectif le relogement des familles recensées dans le périmètre de la RHI Hotuarea (y compris dans la bande de sécurité de l’aéroport) et qui vivent principalement de l’activité de la pêche lagonaire, l’Office Polynésien de l’Habitat envisage de réaliser 8 logements sur pilotis ainsi que des constructions annexes destinées au stockage du matériel de pêche, au stockage hors d’eau des embarcations. Le site disposera d’une mise à l’eau, d’un quai et/ou d’un ponton flottant. Des équipements complémentaires nécessaires à l’activité de pêche seront également intégrés au projet, mais bénéficieront de financements distincts.

Rétrocession de fonciers de l’Etat au Pays

Les procédures de rétrocession et de cession des fonciers de l’Etat au profit du Pays sont en cours. La Commission du domaine (CDD) du 6 décembre 2018 a émis un avis favorable à la rétrocession des divers fonciers de l’Etat au profit du Pays et à l’acquisition avec décote à 100% des fonciers sur lesquels des opérations de logements sociaux sont programmées. L’OPH bénéficiera à l’issue de ces procédures, d’une affectation de la part du Pays en attendant le transfert en pleine propriété. Le financement des études a été sollicité à hauteur de 100% auprès du Pays avec un montant estimé à la hauteur de la subvention (30 000 000 Fcfp) pour un délai prévisionnel de 20 mois.

Une douzaine de logements à Tautira

L’Office Polynésien de l’Habitat envisage par ailleurs de réaliser une douzaine de logements sur une parcelle d’une superficie de 17 154 m², à Tautira, à proximité de la résidence OPH Auehi. Les logements seront destinés à la location simple pour les familles au revenu inférieur à 2 SMIG. Le coût total des études de 19 425 000 Fcfp, sera financé à 100% par le Pays pour un délai prévisionnel de 12 mois (jusqu’à l’attribution des marchés).

Réhabilitation de bâtiments à La Mission

L’Office Polynésien de l’Habitat envisage également de réaliser des études de réhabilitation des 6 bâtiments du lotissement Tepapa, dans la vallée de la Mission, à Papeete, allant du R+1 au R+2, et abritant 29 logements (13 F3, 9 F4, 7 F5), et dont la réalisation date de 1989. Le diagnostic réalisé préconise de s’orienter vers le scénario d’une réhabilitation à l’identique (seuls le gros œuvre et la charpente seront conservés, tout le second œuvre est refait à neuf). Une construction neuve ne permettrait pas l’optimisation du terrain et serait plus coûteuse qu’une réhabilitation. L’opération sera intégralement financée par le Pays par une subvention de 14 280 000 Fcfp, pour un prévisionnel de 9 mois d’études.

Viabilisation de parcelles à Nuku Hiva

Dans une démarche visant à inciter les populations natives des îles à s’y installer durablement et éviter des migrations vers Tahiti, l’Office Polynésien de l’Habitat envisage de réaliser 17 parcelles viabilisés d’environ 700 m² chacune sur une parcelle sise à Nuku Hiva. L’OPH est affectataire de 16 000 m², depuis février 2018, de cette parcelle appartenant à la Polynésie française, propre à la construction de logements.  Cette parcelle domaniale d’une superficie totale de 53 791 m² est destinée à la location-vente et les bénéficiaires pourront ainsi prétendre à une aide financière au logement en habitat dispersé en vue d’y édifier un Fare OPH. Le permis de lotir a été déposé en février 2018 pour instruction auprès du service de l’urbanisme. Le coût des travaux sera financé par le Pays par une subvention de 155 000 000 Fcfp, pour un prévisionnel de 15 mois de travaux.

Des lots en location-vente à Makemo

L’Office Polynésien de l’Habitat envisage de réaliser 15 lots de 1 000 m² destinés à la location-vente et d’un espace de cohésion sociale partagé de 1 000 m², sur une emprise totale de 19 000 m² à Makemo. La parcelle domaniale située à 8km du village et à 1km de l’aérodrome a été proposée conjointement par le Pays et la commune pour la réalisation de l’opération. L’OPH est affectataire du foncier depuis février 2018. L’opération s’inscrit dans une démarche visant à inciter les populations natives des îles à s’y installer durablement par la mise en accession à la propriété de parcelles dont la conception et la superficie sont en adéquation avec le modèle de vie polynésien. Les bénéficiaires des parcelles pourront ainsi prétendre à une aide financière au logement en habitat dispersé en vue d’y édifier un Fare OPH. Le coût des travaux sera financé par le Pays par une subvention de 33 300 000 Fcfp, pour un prévisionnel de 12 mois de travaux.

Des projets aussi à Hao

L’Office Polynésien de l’Habitat envisage aussi de réaliser 20 lots de 900 m², 1 accès commun à la plage et 2 espaces verts de 3 000 m², sur une superficie totale de 26 492 m² à Hao. Ce projet, destiné à la location-vente, permettra aux bénéficiaires de parcelles de prétendre à une aide financière au logement en habitat dispersé en vue d’y édifier un Fare OPH. La parcelle domaniale située à 3 kms du village et à 1km de l’aérodrome a été proposée conjointement par le Pays et la commune pour la réalisation de l’opération. A la demande de la commune, les espaces communs du lotissement seront transférés pour la réalisation d’un équipement sportif. Le coût des travaux sera financé par le Pays par une subvention de 63 300 000 Fcfp TTC, pour un prévisionnel de 12 mois de travaux.

Les autres sujets au conseil des ministres

– Soutien du Pays à l’investissement privé : 9,2 milliards Fcfp d’investissements agréés en défiscalisation locale
– AEPE et APCR : 21 entreprises soutenues par le Pays
– Subventions d’investissement au profit de l’OPH pour le financement de plusieurs opérations
– Lancement des études pour la révision du plan général d’aménagement (PGA) de Pirae
– Réaménagement d’un centre commercial de la commune d’Arue
– Conférence annuelle de Tahiti Tourisme
– 23ème Salon du Tourisme du 6 au 8 septembre
– Séminaire des comités du tourisme
– Promotion de la destination Tahiti et ses îles sur le marché nippon
– Apprentissage : insertions d’articles dans le code du travail
– Soutien à l’émission Ahitea
– Subvention en faveur de l’association SOP Manu
– Culture et environnement : attribution de subventions aux associations
– Deuxième édition du Nuuroa fest’
– Subvention à l’association « Fraternité Chrétienne des handicapés » pour la participation aux 24ème jeux de l’avenir
– Réunion des ministres de la Santé du Pacifique
– Subventions de fonctionnement en faveur des établissements publics d’enseignement
– Subventions de fonctionnement aux associations sportives et de jeunesse

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X