jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Les pompiers d’Uturoa en exercice

Publié le

Sapeur-pompier est un métier à risque et à responsabilités. Les soldats du feu d'Uturoa n’hésitent pas à se mettre en situation pour toujours plus d’efficacité…

Publié le 27/06/2020 à 14:11 - Mise à jour le 27/06/2020 à 14:51
Lecture 2 minutes

Sapeur-pompier est un métier à risque et à responsabilités. Les soldats du feu d'Uturoa n’hésitent pas à se mettre en situation pour toujours plus d’efficacité…

Il est 9 heures lorsque la caserne des pompiers d’Uturoa reçoit un appel au secours indiquant qu’une habitation est en feu dans le quartier de Tepua. Rapidement, une équipe est dépêchée sur place. Première difficulté : la route trop étroite ne permet pas l’accès du véhicule d’intervention. Le chef d’agrès part alors en reconnaissance. Le feu est localisé à près de 200 mètres du camion-citerne.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Sans perdre de temps, l’équipe d’intervention déploie le dispositif jusqu’au foyer de l’incendie. Le physique des soldats du feu est mis à rude épreuve. « Le plus difficile, c’était de tirer les tuyaux et on a dû se débrouiller à deux » explique Vaiarava Roopinia, sapeure-pompière volontaire. « On s’attendait à ce que ça soit un peu moins long, mais c’est bien, cela nous a fait courir » déclare Olivier Legendarme, équipier BAT. « Effectivement, cela demande beaucoup d’entraînement physique déjà, et de condition mentale aussi. Et là, on est sur un plat, mais si on était en hauteur, ça serait plus difficile physiquement » nous dit encore Vahio Holman, sergent-chef.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La coordination sur le terrain est importante. Au camion-citerne, Kurt Muller gère le niveau et la pression d’eau : « Là, j’ai envoyé 8 bars ».

Cet exercice d’application permet de mettre en pratique les gestes qui sauvent, mais aussi de se confronter à de nouvelles difficultés pour être plus efficace en cas de situation réelle. « Cela permet d’être toujours opérationnel, surtout que nous avons un camion différent puisque c’est un camion pour feux de brousse, et on peut aussi l’utiliser pour feux d’habitation » ajoute Vahio Holman.

Au bout d’une heure, l’intervention prend fin. Retour à la caserne pour un dernier debriefing, avant l’élaboration de la prochaine mission.

REPORTAGERony Mou-Fat

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Réactivation de la prime à la voiture propre

Dans le cadre du Plan de relance porté par le Vice-président de la Polynésie française, le Conseil des ministres a approuvé la réactivation du dispositif de prime à la voiture propre par lequel le Pays attribue à toute personne désireuse d’acquérir un véhicule automobile neuf en échange de son ancien véhicule, une aide dont le montant varie selon le mode de motorisation et de la quantité de dioxyde de carbone émise.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV