vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Les Pomare ont rendu hommage à la princesse « Tita »

Publié le

Publié le 04/01/2016 à 13:40 - Mise à jour le 04/01/2016 à 13:40
Lecture 2 minutes

Geneviève Moeterauri-Tetupaia-I-Hauviri dite « Tita » Salmon-Pomare, descendante des Pomare, est décédée le 31 décembre  à l’âge de 91 ans. Ses obsèques ont eu lieu lundi. Une veillée s’est tenue chez son fils Éric. « Lorsque Éric m’a dit qu’ils allaient faire cette veillée à la maison avec des paroisses de Faa’a, alors cela m’a rassurée parce qu’il y a environ 40 ans, était partie également la princesse Takau, et cela s’est fait presque dans l’anonymat, déplore Flora Devatine, proche de la famille. Ce sont des représentantes de notre histoire », estime-t-elle. Tita descendait des Pomare mais également des familles Tati par sa mère, souligne Flora Devatine.  

Pour elle, « Tita avec sa mère avaient leurs places au temple de Papara ». Geneviève Moeterauri-Tetupaia-I-Hauviri et sa famille résidaient depuis de nombreuses années à Faa’a. « Il y a des familles descendant des mêmes ancêtres qu’elles qui résident fidèlement à Papara. Et ce sont elles qui continuent à recevoir, comme leurs ancêtres », les places au temple, explique Flora Devatine.

Lundi soir, plusieurs personnalités du fenua ont fait le déplacement : Edouard Fritch, Marcel Tuihani, Oscar Temaru… Le maire de Faa’a connaissait bien Tita et sa famille. « Toute leur vie, c’est Faa’a. Nous les connaissons bien. (…) C’est pour cela que nous avons tenu à prendre en charge toute l’organisation de la cérémonie. Samedi déjà on était chez eux pour embellir, couper l’herbe, etc. Pour que cette cérémonie soit vraiment digne d’une princesse », déclare Oscar Temaru au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Les descendants des grandes familles royales polynésiennes se font plutôt discrets. Quelques-uns portent encore le titre de prince ou princesse. Mais hormis Joinville Pomare, on entend peu parler d’eux sur un plan politique comme en dehors. Une discrétion qui s’expliquerait par un manque de « leader » selon Oscar Temaru. « Depuis le départ de princesse Elvina, il n’y a pas de leadership dans la famille pour rassembler tout ce monde. Je vais m’arrêter là et j’espère qu’un jour on pourra trouver un consensus pour remplacer tatie Elvina », confie le maire de Faa’a. 
 

Rédaction Web (Interviews : Esther Parau Cordette / Oriano Tefau)

Flora Devatine, proche de la famille

Oscar Temaru, maire de Faa’a, proche de la famille

Portrait de Geneviève Moeterauri-Tetupaia-I-Hauviri

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu