dimanche 18 août 2019
A VOIR

|

Les habitants de Papeari s’unissent contre un concasseur

Publié le

Publié le 18/02/2019 à 16:49 - Mise à jour le 18/02/2019 à 16:49
Lecture 2 minutes

Les habitants du quartier Paui, à Papeari, sont remontés. Ils se sont réunis ce mardi afin d’afficher leur opposition à un projet d’installation d’un concasseur dans leur lotissement privé qui occasionnerait, selon eux, des nuisances sonores, de la poussière et aussi la détérioration de la route d’accès à cause des passages des dragues et camions.
 
“On est contre, lâche tout simplement Albert, l’un des riverains. Imaginez un concasseur à côté de chez vous. Comment vous allez réagir ? Lui (le propriétaire de Papeari Agrégats, NDLR), il s’en fout des riverains, il est loin. Lui ne pense qu’à l’argent. Nous, on subit le case, la drague et tous les engins. Donc aujourd’hui, avec tous les riverains, on veut empêcher qu’il installe son matériel. Notre objectif principal est que le concasseur ne soit pas installé ici. Il a un terrain à Titaviri où il n’y a personne à un kilomètre à la ronde, il peut s’installer là-bas.”
 
Mais selon Roland Parau, le fils du propriétaire de Papeari Agrégats, il n’a jamais été question d’installer un concasseur dans le quartier Paui. “On les comprend très bien, a-t-il d’ailleurs déclaré. Si on met un concasseur ici, ça va faire du bruit et je suis sûr que le quartier entier va se rappliquer. Je ne vois pas où est l’intérêt. J’ai déjà un concasseur qui dort à la maison depuis deux ans parce que la population ne supportait pas le bruit. On a dû arrêter sur décision du maire. Et je me demande d’où vient cette rumeur car ce n’est pas du tout dans notre intention d’amener un concasseur ici.”
 
Mais son père Benaminia Tapututini Parau, le propriétaire de Papeari Agrégats, a une toute autre version. “En 1997, j’ai ouvert une patente pour ces choses-là, et maintenant, parce qu’ils habitent là, ils rouspètent. Non, je vais mettre le concasseur là-bas”, assure-t-il.
 
Alors concasseur ou pas, l’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit, en cas de concrétisation du projet, le collectif de riverains se déclare prêt à bloquer la route d’accès à la carrière.
 
 

Rédaction web avec Pascal Bastianaggi

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires