dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Les écoles ont fait leur rentrée

Publié le

Une rentrée sous le signe des gestes barrières. À l’école primaire Sainte Paul - Sainte Thérèse, près de 800 élèves de maternelle et d’élémentaire sont retournés en classe. Même si le masque n’est pas obligatoire avant la sixième, les enfants l’ont souvent porté.

Publié le 12/08/2020 à 16:44 - Mise à jour le 12/08/2020 à 17:21
Lecture 2 minutes

Une rentrée sous le signe des gestes barrières. À l’école primaire Sainte Paul - Sainte Thérèse, près de 800 élèves de maternelle et d’élémentaire sont retournés en classe. Même si le masque n’est pas obligatoire avant la sixième, les enfants l’ont souvent porté.

Les écoliers ont retrouvé le chemin des classes dans la sérénité. Mesures sanitaires oblige, un peu de savon sur les mains dès son entrée, puis direction les robinets. Un rituel qu’il faudra dorénavant appliquer, ce qui rassure les parents d’élèves. Disciplinés, les enfants restent sensibles à l’importance du port du masque, suite à la hausse des cas de Covid-19 ces derniers jours en Polynésie.

« Le personnel non enseignant se place aux différentes entrées, distribue le savon pour le lavage et met à la disposition des parents, moyennant 100 Fcfp, un masque si jamais ils ont oublié le leur. (…) Mais au final, ils n’en ont pas eu besoin. Je suis agréablement surprise de la rigueur des parents. Ils sont tous venus avec un masque, et les enfants sont pratiquement tous venus avec un masque. Cela ne devrait que bien se passer » explique Tina Fareata – Mara, directrice de l’école Saint Paul – Sainte Thérèse.

La rentrée est échelonnée pour éviter les rassemblements. Les maternelles et les élémentaires sont accueillis à partir de 7 heures 25. Les CP, CE1 et CE2, eux, commencent à 7 heures 45.

Les plus grands ont eu droit à une rentrée solennelle dans l’église Saint Thérese, une tradition depuis cinq ans.

REPORTAGEOriano Tefau

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Ouverture de la pêche aux rori à Kaukura, Taenga et...

Le conseil des Ministres a autorisé la pêche aux holothuries pour les deux espèces Actinopyga mauritiana (rori papao) et Bohadschia argus (rori ruahine) dans ces 3 atolls, jusqu’au 31 octobre 2020.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV