samedi 5 décembre 2020
A VOIR

|

Les aéroports de Rangiroa et Nuku Hiva pourraient accueillir des vols internationaux

Publié le

Le Pays a clairement exprimé, au travers des orientations du Schéma d’aménagement général (SAGE) en matière de transport aérien, son ouverture sur le monde extérieur dans une perspective d’accroissement de sa fréquentation touristique. Au-delà de l’ouverture de nouvelles liaisons internationales, il s’agit d’aménager progressivement dans d’autres archipels des pistes capables d’accueillir des vols internationaux.

Publié le 04/03/2020 à 16:15 - Mise à jour le 04/03/2020 à 16:28
Lecture 2 minutes

Le Pays a clairement exprimé, au travers des orientations du Schéma d’aménagement général (SAGE) en matière de transport aérien, son ouverture sur le monde extérieur dans une perspective d’accroissement de sa fréquentation touristique. Au-delà de l’ouverture de nouvelles liaisons internationales, il s’agit d’aménager progressivement dans d’autres archipels des pistes capables d’accueillir des vols internationaux.

Rangiroa accueillera un aéroport de dégagement des vols internationaux, dans le cas de fermeture temporaire de la poste de Faa’a. La mise aux normes « long-courriers » de la piste devrait favoriser la création d’une escale occasionnelle sur certaines routes aériennes internationales aux Tuamotu de l’ouest. Le potentiel de développement économique de Rangiroa tient principalement à l’activité touristique basé sur un segment de tourisme de plongée, de pensions de famille, et de tourisme de luxe orienté sur les yachts et les hôtels 4-5 étoiles.

L’aéroport de Rangiroa en tant qu’aéroport de dégagement présente un réel gain économique qui se chiffre en une économie carburant annuelle estimée à plus de 100 millions de Fcfp pour les compagnies aériennes internationales.

Nuku Hiva s’ouvrira aux vols moyens courriers depuis Hawaii. L’objectif est de favoriser le développement d’un nouveau flux touristique aux Marquises à partir d’un archipel « cousin » des Marquisiens par la culture. Hawaii se situe dans le rayon d’action de Nuku Hiva, avec un appareil de type A321 d’une capacité d’emport de 220 passagers pour une durée de vol de 4 heures 30. La liaison entre Honolulu et Nuku Hiva pourrait générer un trafic annuel de 17 000 touristes et rapporter 3,6 milliards de Fcfp par an en dépenses touristiques sur les Marquises. La compagnie Hawaiian Airlines a évoqué une opportunité de positionnement sur une route entre Hawaii et Nuku Hiva. Par ailleurs l’activité aéroportuaire de Nuku Hiva pourrait favoriser le développement d’une zone d’activités économiques de proximité qui pourrait accueillir des bureaux d’entreprises étrangères ou locales, ou des centres de recherches dans les nouvelles technologies.

Le développement d’un aéroport international aux Marquises nécessite une consultation de la population marquisienne en concertation avec la CODIM. L’adhésion de la population au développement de cet aéroport international est nécessaire à la poursuite de ce projet.

Ces hypothèses reposent sur les conditions économiques suivantes :

  • 5 à 6 rotations domestiques journalières ;
  • 1 rotation hebdomadaire internationale vers Auckland pour l’aéroport de Rangiroa et 2 rotations hebdomadaires internationales vers Hawaii pour l’aéroport de Nuku Hiva en appareil monocouloir ;
  • 1 vol international de dégagement tous les 10 ans pour l’aéroport de Rangiroa.

Il est proposé au gouvernement de la Polynésie française de poursuivre le projet jusqu’au stade des études de conception pour les deux aérodromes de Nuku Hiva et de Rangiroa. Ces nouvelles études permettront de définir un chiffrage plus détaillé du coût des deux projets d’aéroports en vue de préparer les appels d’offres pour la réalisation de ces deux plateformes.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Moody’s confirme la perspective positive associée à la note de la Polynésie française
– Point d’avancement du projet de rénovation urbaine de Papeete
– Lutte contre l’introduction du coronavirus : restriction à l’importation de chiens
– Tarifs des ventes et prestations de l’EPIC Vanille
– Subvention à la CCISM pour l’organisation de la 2ème édition de Ti’a Fenua Eco Durable Expo Market
– Commémoration des 30 ans de la disparition d’Henri Hiro
– Lancement de l’opération Lady Box
– Manifestations relatives à la Journée internationale des femmes

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.