jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Le variant Delta se propage aux îles Sous-le-Vent

Publié le

Les cas de Covid-19 se multiplient aux îles Sous-le-Vent. La vague de contamination tant redoutée est désormais une réalité. Les cas de contamination augmentent de jour en jour et cela risque de s’amplifier avec le retour des vacanciers et la rentrée scolaire…

Publié le 06/08/2021 à 17:01 - Mise à jour le 06/08/2021 à 17:25
Lecture 2 minutes

Les cas de Covid-19 se multiplient aux îles Sous-le-Vent. La vague de contamination tant redoutée est désormais une réalité. Les cas de contamination augmentent de jour en jour et cela risque de s’amplifier avec le retour des vacanciers et la rentrée scolaire…

Les indicateurs sont déjà dans le rouge, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 82 cas actifs de Covid-19 à Huahine, 56 à Raiatea, 19 à Tahaa et 17 à Bora Bora, et sa propagation risque de s’intensifier dans les semaines à venir avec le retour des vacanciers. Les élus en appellent donc au bon sens de chacun. “On sent au niveau de la population qu’il y a du laisser-aller. (…) Je demande à la population d’être un peu plus compréhensive, et au moins, quand elle vient en ville, qu’elle respectent les gestes barrières, au moins pour nos matahiapo et les personnes malades” déclare Matahi Brotherson, maire de Uturoa.

À Uturoa, les guides sanitaires ne relâchent pas leurs efforts. Depuis ce matin, des centaines de masques ont été distribués dans la ville. Ces actions de prévention sont menées quotidiennement dans la ville, les lieux publics, à l’aéroport, jusque dans les quartiers et à chaque arrivée de bateau. “Quand le bateau arrive de Tahiti et qu’il y a beaucoup de monde, on essaie de faire le nécessaire pour maintenir les gestes barrières” indique Heima Faaterehia, responsable des guides sanitaires de Uturoa.

Un travail pas toujours compris… Les guides sanitaires sont souvent confrontés à des situations conflictuelles : “on a eu quelques problèmes avec des non résidents qui ne voulaient vraiment pas porter le masque et qui nous ont insulté. On essaie de garder notre calme et de continuer de travailler comme il faut” poursuit la guide sanitaire.

La rentrée scolaire s’annonce également critique avec un risque de propagation accru du virus.

infos coronavirus