mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Le collège de Papara reçoit la visite des marins du Prairial

Publié le

La commune de Papara a ouvert il y a 6 ans une classe de 3e spécifique aux forces armées : aériennes, terrestres et maritimes. Grâce à un lien étroit avec le Prairial, chaque année un groupement d’officiers de la Marine nationale va à la rencontre de ces élèves.

Publié le 06/10/2020 à 16:45 - Mise à jour le 06/10/2020 à 16:45
Lecture 2 minutes

La commune de Papara a ouvert il y a 6 ans une classe de 3e spécifique aux forces armées : aériennes, terrestres et maritimes. Grâce à un lien étroit avec le Prairial, chaque année un groupement d’officiers de la Marine nationale va à la rencontre de ces élèves.

Ils sont 27, filles et garçons, à avoir intégré cette année la classe défense du collège de Papara. Objectif : susciter des vocations dans les différents corps de métier que proposent les forces armées terrestres, marines ou encore aériennes. Si pour ces élèves de 3e l’idée de faire carrière dans l’armée ne se pose plus, pour certains, cette année scolaire a été source de remise en question.

Comme Emma, qui a revu ses projets, « parce que je trouvais qu’il y avait beaucoup de contraintes, comme être loin de la famille. Il y a beaucoup de sacrifices aussi ».

Manutea, lui, voulait intégrer l’armée de l’air, mais depuis le passage des marins, il pense plutôt se diriger vers la marine, « soit en tant que navigateur, soit pour la gestion des opérations techniques », confie-t-il.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Marraine du Prairial, la commune de Papara a mis en place cette classe défense il y a 6 ans. Le but de cette journée de rencontre est surtout « de faire connaître la défense de manière générale, la sécurité et la marine, parce qu’on est souvent assez méconnus, explique Pierre-Louis Josselin, commandant de la Frégate Prairial. Donc c’est expliquer aux élèves ce qu’on fait et pourquoi on est là. Et puis si après ça suscite des vocations, évidemment on les prendra, on les accompagnera dans cette démarche. On a plus de 50 métiers dans la marine. Par exemple sur le bateau le Prairial, c’est une petite ville. On a tout : des boulangers, des mécaniciens, on a des navigateurs, on a des experts en télécommunication, on a des pilotes d’hélicoptère, c’est vraiment un panel de métiers très très riche à tous les niveaux d’emploi. »

Le moment fort de cette journée a été l’arrivée de l’Alouette III. Les élèves étaient nombreux à se bousculer pour avoir le privilège de monter à bord de cet hélicoptère.

infos coronavirus