lundi 10 août 2020
A VOIR

|

L’association Hotuarea Nui guide les jeunes vers l’autonomie financière

Publié le

Publié le 27/11/2018 à 15:30 - Mise à jour le 27/11/2018 à 15:30
Lecture 2 minutes

Yannick Tevaearai ne cache pas sa fierté. L’association qu’il préside, Hotuarea Nui, a reçu le week-end dernier le prix « jeunesse et proximité » de l’Union polynésienne pour la jeunesse. Une récompense qui vient saluer 13 ans de travail.
 
Cette association accueille toute l’année une quarantaine de jeunes en perte de repères pour des formations de 6 mois à un an qui les guideront vers l’autonomie financière. Durant ces formations, deux choses leurs sont d’emblée apprises.
 
« La première chose est qu’il faut être motivé, lance Yannick. Et la deuxième, on leur dit toujours de ne pas compter sur les autres. C’est d’être autonome, ce qui veut dire de ne plus dépendre de papa et maman, de ne plus dépendre de qui que ce soit, quand on parle d’autonomie financière et alimentaire. »
 
Et pour se construire une autonomie, divers ateliers leur sont proposés. Entretien du fa’a’apu, atelier informatique ou encore leçon de pêche et de cuisine. La nouveauté cette année, c’est la leçon de karaoké, pour encourager les plus timides à développer leur confiance en eux.
 
Certains s’intéressent davantage à l’atelier couture. Là, les participants confectionnent des sacs à partir de chutes de tissu, pour les vendre en magasin comme alternative aux sacs plastique. Ils vendent aussi les vêtements qu’ils fabriquent dans la « vestiboutique » de Puurai, à Faa’a.
 
Depuis 2005, l’association a accueilli plus de 7 000 jeunes de 17 à 25 ans. S’ils sont principalement issus de la commune de Faa’a, ils viennent aussi de toutes les autres communes de Tahiti, et même des îles. Et le taux d’insertion à leur sortie est très encourageant.
 
« Beaucoup ont monté leur entreprise, certains ont lancé leur propre exploitation de fa’a’apu, certains ont trouvé de bons emplois dans l’administration et il y en a même un qui est devenu chef de cuisine », se réjouit le président de l’association.
 
Et tout ça grâce au travail des animateurs et formateurs bénévoles. Sans eux, l’association, qui ne perçoit que 2 millions de Fcfp par an de subvention (financés en grande partie par le Pays, en petite partie par l’État), ne pourrait pas survivre…
 
 

Rédaction web avec Tauhiti Tauniua-Mu San et Tamara Sentis

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV