mardi 26 octobre 2021
A VOIR

|

L’approvisionnement de la Polynésie est assuré

Publié le

À l'annonce du premier cas de Covid-19 au fenua et surtout, à l'annonce du confinement, les Polynésiens se sont rués dans les supermarchés par crainte d'une pénurie de nourriture. Mais qu'ils se rassurent, cela ne sera pas le cas. En effet, le ravitaillement par bateau est assuré en continu. Nous avons pu assister au déchargement d'un de ces bateaux cargo arrivé mardi matin à Papeete.

Publié le 25/03/2020 à 11:44 - Mise à jour le 25/03/2020 à 12:42
Lecture 2 minutes

À l'annonce du premier cas de Covid-19 au fenua et surtout, à l'annonce du confinement, les Polynésiens se sont rués dans les supermarchés par crainte d'une pénurie de nourriture. Mais qu'ils se rassurent, cela ne sera pas le cas. En effet, le ravitaillement par bateau est assuré en continu. Nous avons pu assister au déchargement d'un de ces bateaux cargo arrivé mardi matin à Papeete.

Sur les quais de Motu Uta, les manutentionnaires s’activaient mardi matin à décharger un cargo-conteneurs arrivé à 6 heures 30, en provenance de la Nouvelle-Zélande et d’Australie.

Ce bateau assure des rotations bi-mensuelles entre la Nouvelle-Zélande et la Polynésie.

À son bord, 300 containers remplis de produits divers, mais surtout de produits alimentaires. “En majorité, nous avons des produits frais, des produits congelés, et bien-sûr des conserves etc. C’est vraiment un service qui est vital au niveau ravitaillement pour la Polynésie française. Le coronavirus n’empêchera pas les marchandises de venir en Polynésie française. Les services continuent d’offrir les rotations sur la Polynésie. Les manutentionnaires sont volontaires pour continuer à travailler et à permettre le déchargement des containers qui permettra le ravitaillement des magasins en temps voulu” explique Thierry Charrier, directeur général de Papeete Seairlands Transport.

Et si toutes les mesures de sécurité sanitaire ont été prises concernant les manutentionnaires, coronavirus oblige, qu’en est-il des containers ? “On sait que le coronavirus ne reste pas sur le container, sur le métal. Donc il n’y a aucun risque à partir du moment où les bateaux viennent par la mer. Ils sont restés assez longtemps en mer pour que le virus soit tué. Il n’y a aucun risque qu’il y ait finalement une infection via les containers qu’on débarque. Il est vraiment très important que l’activité soit maintenue pour le bien du pays” déclare Sandrine Vouriot, directrice générale de Sat Nui.

En moyenne, ce sont 10 navires qui approvisionnent chaque mois la Polynésie, en provenance des États-Unis, de la France ou des îles du Pacifique. Que les Polynésiens se rassurent donc, le ravitaillement nourriture est assuré. Et du côté des agences maritimes, on reste serein, car à ce jour, aucune annulation de service n’a été enregistrée.

Rédigé par

infos coronavirus