vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

La perle et la vanille rehaussent les exportations locales

Publié le

Publié le 15/10/2018 à 9:23 - Mise à jour le 15/10/2018 à 9:23
Lecture 3 minutes

Entre août 2018 et août 2017, la valeur des exportations locales croît de 4 %, entraînée par la hausse des exportations de perles de culture brutes suivies de celles de la vanille, selon le dernier point sur le commerce extérieur réalisé par l’Institut de la statistique de Polynésie. Les exportations de perles de culture brutes augmentent de 15 % en valeur et 7 % en volume. La valeur des exportations de vanille est 2,5 fois plus élevée qu’en août 2017. Le prix au kilogramme (61 200 Fcfp en août 2018) augmente de 30 %. La valeur des exportations de poissons diminue de 10 % et le prix au kilogramme progresse de 7 %. La valeur des exportations d’huile de coprah décroît de 65 % et le prix au kilogramme passe de 143 Fcfp en août 2017 à 89 Fcfp en août 2018 (- 38 %).
 
>>> Lire aussi : Vidéo – Robert Wan : « La perle de Tahiti rend les femmes plus belles »

En cumul, les exportations de perles de culture brutes s’apprécient de 9 % en valeur et sont stables en volume. Le volume des exportations de vanille augmente de 6 % et le prix de la vanille diminue de 6 %. Les exportations de poissons progressent de 3 % en valeur et de 15 % en volume. Les exportations d’huile de coprah baissent de 30 % en valeur et sont en hausse de 3 % en volume.
 
 

​> Les importations civiles en augmentation

En août 2018, les importations à destination des entreprises progresse de 18 % en valeur et 52 % en volume. La hausse en valeur est due principalement aux importations de biens intermédiaires qui y contribuent pour les deux tiers. La hausse en volume est essentiellement due aux importations de ciment portland dont les quantités sont multipliées par 2,5 entre août 2017 et août 2018. En cumul depuis le début de l’année, les importations à destination des entreprises sont stables en valeur et croissent de 8 % en volume.
 
Entre août 2018 et août 2017, les importations à destination des ménages progressent de 15 % en valeur et 20 % en volume, tous les produits participent à la hausse. La valeur des importations de produits des industries agro-alimentaires y participe pour moitié principalement avec les importations de « viandes d’animaux de l’espèce bovine », « d’alimentation pour chiens et chats » et de « préparations de viandes, de poissons, de crustacés et de mollusques ou d’autres invertébrés aquatiques ». Les importations de voitures de tourisme contribuent essentiellement à la hausse de la valeur des importations de produits automobiles sur la période.
 
En cumul depuis janvier, les importations à destination des ménages augmentent de 7 % en valeur et 6 % en volume. En août 2018, les importations de produits pétroliers progressent de 36 % en valeur et diminuent de 6 % en volume.
 

Rédaction Web, d’après un communiqué

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu