mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

La communauté juive de Tahiti fête Hanoucca

Publié le

Publié le 15/12/2018 à 13:05 - Mise à jour le 15/12/2018 à 13:05
Lecture 2 minutes

La communauté juive de Tahiti fête en ce moment Hanoucca appelée aussi Fête de la lumière. Elle marque le début de huit jours de festivités. Ce rite commémore le miracle de la fiole d’huile, elle marque également une importante victoire des Maccabées, une famille juive qui mena la résistance contre la politique d’hellénisation pratiquée par les Grecs, et symbolise la résistance du judaïsme face à ces mêmes Grecs.
 
« Dans le temple, il y avait une partie appelée le Saint des Saints et les Grecs avaient tout cassé à l’intérieur. Les Maccabées ont donc tout nettoyé puis ils ont cherché une fiole d’huile, mais les Grecs les avaient toutes brisées. Ils en ont trouvé une, et cette fiole prévue pour brûler un seul jour, a éclairé l’endroit durant huit jours. » explique Joseph Abihssira, responsable de la synagogue de Tahiti.
 
En 1982, un couple franco-égyptien, Lucien et Jeannette Pérez, débarque en Polynésie et fonde avec d’autres familles une communauté juive orthodoxe, l’association culturelle des Israélites et sympathisants de Polynésie française. La synagogue de Papeete fut inaugurée le 26 décembre 1993. Aujourd’hui, une vingtaine de familles assiste régulièrement aux offices religieux qui y sont célébrés comme le shabbat.  
 
Aujourd’hui la communauté juive est pleinement intégrée dans la société polynésienne. « Nous entretenons de bonnes relations avec toutes les communautés religieuses de Polynésie, nos voisins font partie de la communauté adventiste et ils viennent de temps à autres nous rendre visite durant nos fêtes religieuses et parfois ils assistent à nos offices. » assure Joseph Abihssira.

 

Rédaction web avec Hitiura Mervin

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’école Andrea Dance School ouvre ses portes aux plus...

Dans un contexte de crise économique liée au Covid-19, la Andrea Dance School a voulu initier une démarche solidaire en faveur des plus défavorisés. Du 13 au 18 juillet, l’école de danse située rue du chef Vairaatoa à Papeete, propose donc des cours gratuits.

Fête nationale : le 14-Juillet en métropole en images

Pour cette célébration par temps de pandémie, la voilure a été réduite, une première depuis 1945 : le traditionnel défilé militaire a laissé la place à un mini-défilé confiné place de la Concorde. Quelque 2 000 militaires, moitié moins que pour l'habituelle descente des Champs-Élysées, ont défilé en rond sur la Place autour de l'obélisque.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV