vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Journée mondiale des Droits de l’enfant : le message de Hinarere

Publié le

Publié le 19/11/2015 à 9:25 - Mise à jour le 19/11/2015 à 9:25
Lecture 2 minutes

Miss Tahiti 2014 est en Chine pour représenter la France à l’élection de Miss Monde. Durant sa préparation, la belle l’a mainte et mainte fois souligné : la cause qui lui tient le plus à coeur, ce sont les enfants. La belle Polynésienne, issue d’une famille nombreuse s’est engagée notamment auprès de SOS Villages d’enfants. « Un enfant a besoin d’amour, et voir un sourire sur les lèvres d’un enfant, c’est merveilleux », déclarait-elle dans une interview  avant son départ pour la Chine. 

Hinarere Taputu n’aurait donc manqué pour rien au monde cette journée : ce vendredi est la journée mondiale des Droits de l’enfant. Sur sa page Facebook officielle consacrée à l’aventure Miss Monde, Hinarere a publié un message et quelques photos : « Aujourd’hui, vendredi 20 novembre 2015 est la journée mondiale des droits de l’enfant. C’est une cause que j’ai décidé de défendre à travers mon titre et notamment à l’élection de Miss Monde. J’aimerai adresser toutes mes pensées à tous les enfants du monde entier et en particulier ceux du SOS Village d’Enfants de Tahiti. Les enfants sont l’avenir de notre pays, il est donc important de les aider à grandir dans les meilleures conditions possibles. »

Défendre une cause fait partie des épreuves à l’élection de Miss Monde 2016. Le jury s’intéressera également à l’influence des candidates sur les réseaux sociaux et dans les médias. Pour cette épreuve, vous pouvez aider Miss Tahiti 2014 en partageant ses publications et en interagissant avec elle. Ses comptes officiels pour l’élection : 
– Sur Facebook : Miss World – France  
– Sur Twitter : @MissWorldFrance  
 
 

Rédaction Web

Aujourd’hui, Vendredi 20 novembre 2015 est la journée mondiale des droits de l’enfant. C’est une cause que j’ai décidé…

Posté par Miss World – France sur vendredi 20 novembre 2015

infos coronavirus

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.