mercredi 5 mai 2021
A VOIR

|

JC Bouissou plaide pour l’intégration des populations isolées au réseau national numérique

Publié le

Publié le 20/09/2017 à 9:08 - Mise à jour le 20/09/2017 à 9:08
Lecture 2 minutes

Puis, il est allé à la Station F, le plus grand campus de Startup du monde, créée par Xavier Niel, fondateur de Free, l’opérateur de téléphonie mobile, avec lequel il s’est entretenu à l’issue de sa conférence.
 
Accueilli par Antoine Darodes, directeur de l’Agence Nationale du Numérique, le ministre en charge du Numérique a rappelé les ambitions du Pays en matière de Télécommunications, qui se traduisent déjà par la mise en œuvre du Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) et bientôt par le plan d’actions Smart Polynesia.
 
À chaque fois, les objectifs poursuivis sont le renforcement de la connectivité internationale, une ouverture encore plus grande du marché des télécommunications, le développement du Très Haut Débit (THD) sur l’ensemble du Territoire et, enfin, la création d’un hub numérique, lieu de convergence et de rencontre de startups locales.
 
L’idée étant de permettre, par exemple, à des entreprises de métropole de tabler sur le « business processing Outsourcing » (BPO), autrement dit l’externalisation des processus d’affaires vers un prestataire extérieur, en l’occurrence polynésien.
 
Pour les dossiers relatifs au câble Manatua et au THD, Jean-Christophe Bouissou a rappelé le souhait du gouvernement de voir l’Etat participer activement à ses côtés à la réalisation de ces opérations, et apporter un appui technique destiné à permettre l’intégration des populations les plus isolées au réseau national de la médiation numérique. Il a également insisté sur l’extension des missions et facilités de la French Tech (comme la Bourse French Tech) aux entreprises polynésiennes.
 
 
À la station F, le ministre en charge du Numérique a été invité à participer à l’inauguration du lancement du réseau Outre-mer Network, rassemblant de très nombreux entrepreneurs ultramarins.
 
À cette occasion, le directeur de la Direction générale de l’économie numérique (DGEN), Karl Tefaatau, a souligné l’attractivité de la Polynésie française ne serait-ce que dans la possibilité d’appliquer la stratégie « follow the sun » et d’exploitation du décalage horaire.
 
Lors de son échange avec Xavier Niel, Jean-Christophe Bouissou a évoqué l’importance d’amener les futurs startups nationales et polynésiennes à imaginer des applications dans le numérique utiles à l’évolution des comportements humains au regard du problème lié au dérèglement climatique. Xavier Niel trouve également cette approche fondamentale dans la lutte contre le réchauffement climatique mondial.

 

Rédaction Web avec communiqué

infos coronavirus