jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Intercontinental : signature du protocole de fin de conflit

Publié le

Après 45 jours de grève, un protocole d'accord a été signé entre la direction des hôtels Intercontinental et le syndicat O Oe To Oe Rima

Publié le 14/10/2019 à 15:08 - Mise à jour le 15/10/2019 à 14:39
Lecture 2 minutes

Après 45 jours de grève, un protocole d'accord a été signé entre la direction des hôtels Intercontinental et le syndicat O Oe To Oe Rima

Après 45 jours de grève, le syndicat O Oe To Oe Rima « s’est rendu aux propositions de la direction pour moderniser notre dialogue social grâce notamment à la création d’une commission consultative annuelle », annonce Guillaume Epinette directeur régional du groupe Intercontinental .  « Cette commission vise à revoir dans son ensemble le statut des contrats extra, CDD et temps partiel selon des critères objectifs et en fonction des besoins et de l’équilibre financier de l’entreprise. Comme convenu, cette commission se tiendra en 2020, il n’y aura donc aucune modification de contrats sur cette année.  Nous sommes satisfaits de cette sortie de conflit. »

Tous les employés de l’hôtel Intercontinental Moorea ont repris le travail ce lundi matin. Pour apaiser les choses et compte-tenu de l’impact financier de la grève, la direction a proposé d’anticiper le versement du 13e mois au mois d’octobre. 

Guillaume Epinette précise au micro de Tahiti Nui Télévision : « Il n’y a pas de fermeture. Il n’a jamais été question de fermer l’hôtel. Au contraire, les projets pour cet établissement, les projets du groupe sont vraiment basés sur l’avenir. On est dans une dynamique d’investissement, on est dans une dynamique de développement (…) pour la Polynésie, pour l’économie locale. On est vraiment dans cette approche très positive et très constructive de l’avenir. » Les réservations sont d’ailleurs rouvertes.

« Ça va prendre quelques mois pour revenir à la normale mais l’ensemble des équipes travaille d’arrache pied pour remplir l’hôtel le plus rapidement possible et redonner les couleurs de notre établissement et également l’ensemble des prestataires de l’île de Moorea. »

> Lire aussi : Grève : les hôtels Intercontinental de Polynésie dans une situation “catastrophique”

Donc son communiqué, le directeur a tenu « à réaffirmer notre soutien à notre jeune employée, victime de harcèlement sexuel avéré et de violences sexuelles pour lesquels l’enquête judiciaire est toujours en cours. Nous la suivons et l’accompagnons dans sa reconstruction physique et psychologique. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV