dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

French Bee simplifie le transit de ses passagers à San Francisco

Publié le

A compter du 4 septembre, les passagers voyageant entre Paris et Tahiti n’auront plus besoin de récupérer leurs bagages en soute lors de leur escale à l’aéroport de San Francisco.

Publié le 30/08/2019 à 9:44 - Mise à jour le 03/09/2019 à 9:59
Lecture < 1 min.

A compter du 4 septembre, les passagers voyageant entre Paris et Tahiti n’auront plus besoin de récupérer leurs bagages en soute lors de leur escale à l’aéroport de San Francisco.

La compagnie low cost French bee annonce dans un communiqué la simplification du transit à San Francisco. Le parcours se fera en 4 étapes entièrement balisées par la compagnie :

Etape 1 : Dès leur sortie de l’avion, les passagers de French bee récupèrent une carte de transit orange. Afin de rassurer les passagers non familiers avec l’escale de San Francisco, des agents French bee sont présents tout au long du parcours de transit et guident les passagers munis de la carte de transit orange.
Etape 2 : Tous les passagers se présentent à l’immigration américaine (CBP) où ils devront présenter leur passeport et une autorisation de voyage ESTA ou leur VISA américain.
Etape 3 : Les passagers suivent la direction « Connecting Flights » et se dirigent vers le niveau des départs, « Departure Level ». Une signalétique French bee est mise en place le long du parcours de transit.
Etape 4 : Les passagers se dirigent vers le contrôle de sûreté « TSA Security » et accèdent à leur porte d’embarquement.
A noter, les passagers n’auront pas accès à leur bagage en soute pendant l’escale à San Francisco.

French bee a débuté sa desserte de Tahiti au départ de Paris-Orly avec escale à San Francisco en mai 2018. « Nous avons démontré tout au long de cette première année de desserte notre sérieux auprès des autorités américaines. C’est grâce à notre rigueur, mais aussi au soutien important des équipes du CBP, (…) que nous avons obtenu l’autorisation nous permettant de proposer à nos passager un transit simplifié », explique Muriel Assouline, directrice générale de French bee

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.