lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Etudiants : faites vos demandes de bourse d’Etat

Publié le

Publié le 16/01/2017 à 13:27 - Mise à jour le 16/01/2017 à 13:27
Lecture 2 minutes

Les DSE (dossier social étudiant, NDLR) déposés avant le 31 mai seront instruits prioritairement. Les demandes DSE effectuées après le 31 mai seront examinées après l’instruction de ces dossiers.

La bourse est versée mensuellement sur 10 mois, de septembre à Juin. Son montant annuel varie selon les situations entre 1 009 euros et 5 551 euros (soit entre 120 406 Fcfp et 662 411 Fcfp).

> Échelon 0bis : 1009 €/ an soit 12 041 Fcfp/mois

> Échelon 1 : 1 669 € / an soit 19 916 Fcfp/mois

> Échelon 2 : 2 513 € / an soit 29 988 Fcfp/mois

> Échelon 3 : 3 218 € / an soit 38 401 Fcfp/mois

> Échelon 4 : 3 924 € / an soit 46 826 Fcfp/mois

> Échelon 5 : 4 505 € / an soit 53 759 xpf/mois

> Échelon 6 : 4 778 € / an soit 57 017 Fcfp/mois

> Échelon 7 : 5 551 € / an soit 66 241 Fcfp/mois (cf. arrêté du 22 Juillet 2016 portant sur les taux des bourses de l’enseignement supérieur et de la recherche pour l’année universitaire 2016-2017 publié au Journal officiel de la République française).

L’obligation d’assiduité aux cours et aux examens constitue la contrepartie au bénéfice de la bourse sur critères sociaux. Un contrôle afférent à l’assiduité aux cours et à la présence aux examens est réalisé par les présidents d’université, directeurs d’école et chefs d’établissement. La procédure de suspension du paiement de la bourse est engagée systématiquement à l’égard des étudiants non assidus.

Rédaction web 

PRATIQUE 
 
> Utilisez le simulateur de bourse et consultez les barèmes sur le site du Vice Rectorat en Polynésie française.
> Consultez la foire aux questions des bourses d’État sur le site www.etudiant.gouv.fr  (FAQ bourses et aides en bas de page).
> Télécharez le flyer Flyer D.S.E 2017/2018.
Plus d’infos :

Vice-rectorat de la Polynésie française
Immeuble UUPA 15 rue Édouard Ahnne BP 1632-98713 Papeete
Tél : 40 47 84 00
[email protected]

 

infos coronavirus