A VOIR

|

Désaccords avec la direction : les agents de Nuutania manifestent

Publié le

Alors que les élections professionnelles auront lieu la semaine prochaine, une soixantaine d'agents pénitentiaires se sont réunis pour présenter leurs doléances à la direction du Centre Pénitentiaire de Nuutania.

Publié le 24/11/2022 à 16:32 - Mise à jour le 24/11/2022 à 16:32
Lecture 2 minutes

Alors que les élections professionnelles auront lieu la semaine prochaine, une soixantaine d'agents pénitentiaires se sont réunis pour présenter leurs doléances à la direction du Centre Pénitentiaire de Nuutania.

Les manifestants dénoncent des décisions “incohérentes et arbitraires” de leur chef d’établissement, M. Pellen, arrivé en 2021. Entres autres points relevés par le bureau du Syndicat National Pénitentiaire FO Polynésie : le manque de concertation sociale, le manque d’effectifs, ou l’organisation des services, que la direction dit planifier pour 2023.

Pour Karl Manutahi, secrétaire territorial de FO Justice Polynésie, le dialogue social “n’est pas unilatéral. Ce n’est pas une seule personne. Selon le syndicaliste, la manifestation couvait déjà : On a une circulaire de 2021 qui vient du directeur de l’administration pénitentiaire et qui privilégie le dialogue pour apaiser le climat social dans les établissements pénitentiaires de l’Outre-mer. Mais il prend des décisions qu’il annule ensuite, à chaque fois on est obligés de taper sur la table pour se faire entendre“.

La direction assure qu’elle travaille sur la réorganisation des services en fonction des exigences nationales. Des travaux de long cours, qui nécessitent un consensus avec le personnel et une définition commune des objectifs, soit une période de dialogue de plusieurs mois entre la direction, qui dépend de l’administration centrale française, et les travailleurs locaux.

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Le syndicat dénonce par exemple la lente rénovation de la structure de Raiatea, à Uturoa, à laquelle il dit n’avoir pas été associé : “on a été associés avec la directrice inter-régionale en 2021, mais jusqu’aujourd’hui il n’y a rien du tout“. La direction a de son côté indiqué s’être déplacée à Raiatea en septembre et se dit prête à communiquer sur toute avancée sur le projet de rénovation.

L’ambiance est donc à l’inquiétude sur le devenir des agents, là où la direction indique que tout est une question de temps. Mais le personnel se montre pressant : “À peine arrivé, il [le directeur de Nuutania] veut refaire le monde. C’est comme si tout ce qui a été bâti par les autres directions était à refaire“, dénonce M. Manutahi.

Ne souhaitant pas rompre le dialogue, la direction a rencontré les représentants syndicaux pour discuter des revendications du personnel et essayer de trouver un terrain d’entente.