samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Des travaux pour une meilleure qualité de service

Publié le

Publié le 29/09/2016 à 13:14 - Mise à jour le 29/09/2016 à 13:14
Lecture 2 minutes

Thierry Trouillet, directeur Général de la TEP nous en dit plus. « Ce projet va permettre de créer  un nouveau réseau de 30 000 volts qui va servir à transporter l’hydro-électricité au bas de la vallée de la Papenoo, pour ensuite être distribué directement vers Mahina, Tiarei et Hitiaa. L’objet est que l’énergie ne remonte plus par la Punaruu, passe par Papeete et revienne à Papeeno, mais qu’elle aille directement de Papeeno aux consommateurs de la côte Est ».

L’apport pour les consommateurs? « Une meilleure qualité de service pour les consommateurs de Papeeno qui jusqu’à présent subissaient coupure de courant et chute de tension. » précise le directeur de la TEP.

Le budget pour l’aménagement de ce réseau de 30 000 volt est estimé à 435 millions Fcfp, 239 millions Fcfp financés grâce au Fonds Exceptionnel d’Investissement et 196 millions Fcfp sur fonds propres de la TEP.

Il faudra compter 26 semaines de travaux durant lesquelles, huit kilomètres de tranchées seront creusées, au fond desquelles du sable sera déposé, puis des fourreaux qui accueilleront les câbles. Ce chantier va générer quarante emplois.

Ces travaux s’inscrivent dans un projet plus global qui est le bouclage du réseau de 90 000 volt, « où là on va sécuriser toute la zone urbaine, permettre aux énergies renouvelables d’alimenter cette zone et surtout préparer le réseau de demain au mixage énergétique. » explique Thierry Trouillet.

Pour Edouard Fritch, présent pour le lancement des travaux, « Deux objectifs sont poursuivis dans ce projet global. le premier c’est que l’énergie produite à Papeeno aille directement aux consommateurs de la côte Est, sans passer par Papeete. Et dans un second temps, quand nous aurons de nouvelles sources de productions renouvelables, comme Vaiha (NDLR: projet de barrage hydroélectrique) ou d’autres rivières, collecter les énergies qui vont être produites et qui seront reconduites sur le réseau de distribution de la TEP ».

Ce projet global qui devrait se faire sur les trois années à venir, coûtera 4 milliards Fcfp, et devrait être financé pour 2,5 milliards Fcfp grâce au Contrat de projets, et sur fonds propres de la TEP. Il devrait permettre la création d’une centaine d’emplois directs à plein temps.
 

Rédaction Web avec Thierry Teamo

infos coronavirus