vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Des souches stérilisantes de moustiques importées d’Australie

Publié le

Dans le cadre de la lutte contre les moustiques, le Conseil des ministres a autorisé par arrêté l’importation de souches stérilisantes de moustiques provenant d’un laboratoire Australien.

Publié le 03/02/2021 à 16:08 - Mise à jour le 03/02/2021 à 16:08
Lecture 2 minutes

Dans le cadre de la lutte contre les moustiques, le Conseil des ministres a autorisé par arrêté l’importation de souches stérilisantes de moustiques provenant d’un laboratoire Australien.

Le Conseil des ministres a pris un arrêté portant dérogation à l’interdiction d’importation d’animaux vivants et fixant les conditions sanitaires auxquelles doivent satisfaire les œufs des moustiques Aedes (Stegomyia) aegypti et Aedes (Stegomyia) polynesiensis (Diptera : Culicidae) infectés par les souches Wolbachia de type A ou B (Rickettsiales, Rickettsiaceae).

Ces dernières années, la Polynésie française a souffert de plusieurs épidémies violentes comme le Zika en 2013, puis l’épidémie de Chikungunya en 2014, avec de lourdes conséquences sanitaires. Des épidémies de dengue sont également régulièrement signalées et la filariose est toujours présente. Ces maladies sont toutes transmises par les moustiques.

Afin de lutter contre ces épidémies, le laboratoire de recherche en entomologie médicale de l’Institut Louis Malardé (ILM) travaille sur l’efficacité de la Technique de l’Insecte Incompatible (TII). Le procédé repose sur la production de moustiques mâles porteurs d’une souche de bactérie Wolbachia qui, lâchés dans les zones infestées, vont s’accoupler avec les femelles sauvages de leur espèce, les rendant stériles. Privée de descendance, la population de moustiques sauvages s’effondre en quelques mois.

Cette approche biologique, spécifique de l’espèce visée, est sans risque pour l’homme et pour l’environnement. Elle permet un contrôle durable des populations de moustiques vecteurs, ce qui élimine la nuisance et réduit le risque de transmission de maladies. Dans le cadre de cette lutte contre les moustiques, le Conseil des ministres a ainsi autorisé par arrêté l’importation de souches stérilisantes de moustiques provenant d’un laboratoire Australien (Berghofer Medical Research Institute, à Brisbane).

Les colonies seront importées à l’état de pontes puis maintenues au laboratoire de recherche en entomologie médicale à Paea (niveau de biosécurité P2). Ce projet de recherche/application a en outre reçu l’avis favorable de la commission des sites et monuments naturels et du comité consultatif pour la biosécurité, permettant de garantir que toutes les précautions sont prises concernant notre biodiversité et la santé humaine.

Les autres sujets au Conseil des ministres :

– Prolongation des mesures exceptionnelles permettant aux assemblées générales et aux organes dirigeants des sociétés de se réunir à distance
– Les périodes de soldes allongées pour les commerçants
– Extension de l’aérogare de Fakarava
– Renforcement du Plan de Sauvegarde des Emplois dans le cadre de circonstances exceptionnelles 
– Subventions d’investissement en faveur de deux associations sportives
– Registre vaccinal et transmission des données individuelles
– Projet de loi du Pays relatif à la contraception et la contraception d’urgence
– Projet de loi du pays portant mesures d’application relatives à l’interruption volontaire de grossesse

infos coronavirus