vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Des familles nettoient après les inondations

Publié le

Publié le 10/11/2015 à 17:16 - Mise à jour le 10/11/2015 à 17:16
Lecture < 1 min.

La commune de Hitiaa O’Te Ra a dû évacuer 5 fare. Deux autres quartiers de Mahanea ont également été touchés. Aucun blessé n’est à déplorer. Les sinistrés se sont rendus compte de nombreux dégâts matériels ce mercredi matin.

Les inondations ont commencé avant même que les fortes pluies n’arrivent au-dessus des habitations. La crue qui a touché la rivière en bordure du quartier de Tefaarahi a surpris les habitants. Malgré l’eau, la boue et la demande d’évacuation par les autorités, Teve et Nelson deux habitants sont restés chez eux toute la nuit. Mais ils n’ont pas pu empêcher les dégâts à l’intérieur de leur maison.

Nelson, un habitant de Mahaena raconte : « quand la rivière est montée il était 2h. Son niveau augmentait toutes les 5 minutes. Et en 30 minutes l’eau est sortie de son lit… »
Teve, un habitant de Mahaena explique qu’il n’a pas quitter sa maison : « je suis resté pour garder la maison. On sait jamais … J’ai grandi ici et je tiens à ma maison !  »

A l’aube de la saison des pluies les habitants sont inquiets. Surtout qu’elle pourrait être amplifiée par le phénomène El Nino. Face à ces inondations certains proposent de fermer l’accès aux rivières. D’autres proposent de rehausser le niveau des barricades de cailloux. Certains envisagent finalement de déménager.

Rédaction web (Reportage Karim Mahdjouba et Mahana Tepa)

Teve , un habitant de Mahaena

Nelson , un habitant de Mahaena

infos coronavirus

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.