dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Des épiceries en soutien aux plus démunis

Publié le

Chaque année, elles donnent un coup de pouce à des centaines de familles. Les six épiceries solidaires que gère la Croix Rouge sur Tahiti et Moorea permettent à ceux dans le besoin d’acheter des produits de consommation courante à 10% de leur prix réel. L’association les achète sur ses propres deniers, mais peut aussi compter sur le soutien de certains producteurs et commerçants qui lui offrent une part de leurs invendus.

Publié le 01/03/2020 à 16:01 - Mise à jour le 01/03/2020 à 16:12
Lecture 3 minutes

Chaque année, elles donnent un coup de pouce à des centaines de familles. Les six épiceries solidaires que gère la Croix Rouge sur Tahiti et Moorea permettent à ceux dans le besoin d’acheter des produits de consommation courante à 10% de leur prix réel. L’association les achète sur ses propres deniers, mais peut aussi compter sur le soutien de certains producteurs et commerçants qui lui offrent une part de leurs invendus.

Comme chaque mercredi à 8 heures 30, l’épicerie solidaire de Punaauia ouvre ses portes. Les bénévoles de la Croix Rouge y accueillent les familles présentes. Toutes ont fait une demande auprès des services sociaux de leurs communes afin de pouvoir bénéficier du dispositif. Demandes ensuite étudiées pour validation par la Croix Rouge.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Ce sont des personnes en précarité financière. Certaines peuvent aussi avoir des difficultés ponctuelles dues à une facture qui n’était pas prévue et qui est d’un montant très élevé. D’autres peuvent être dans un projet professionnel et avoir donc des frais à engager supplémentaires qui leur demandent un engagement financier supplémentaire et donc des difficultés après à payer des produits alimentaires ou d’hygiène et d’entretien » explique Audrey Christophe, responsable des épiceries solidaires.

En fonction de la situation de la famille concernée, l’aide peut être ponctuelle ou s’étaler dans le temps. « On peut avoir des bénéficiaires ponctuels avec un passage au maximum trois fois par an, et les bénéficiaires réguliers qui eux auront pendant trois mois un passage tous les 15 jours avec possibilité de renouveler une fois pendant trois mois » précise Audrey.

Chaque famille dispose d’un montant de panier évalué selon sa situation. Et au final, les bénéficiaires ne paieront que 10% du prix des produits. Pour 750 Fcfp, c’est donc en réalité 7 500 Fcfp d’achats qu’ils pourront effectuer.

Les épiceries solidaires fonctionnent grâce à des subventions publiques, les fonds de la Croix Rouge et les donateurs. Les produits qui y sont proposés sont achetés par l’association. Mais certains producteurs locaux ainsi que quelques commerces ont décidé de faire des dons réguliers. Un coup de pouce apprécié par la Croix Rouge. « Cela permet d’approvisionner davantage l’épicerie et de proposer des produits en promotion, donc 5 produits pour 10 Fcfp, qui sont aussi des produits un peu différents de ce qu’ont les personnes habituellement » nous dit Audrey.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une grande surface de Punaauia a, elle, signé un partenariat avec l’association depuis plusieurs années. Chaque semaine, elle lui offre des denrées invendues pour une double raison : « Aider les personnes nécessiteuses et éviter le gaspillage. (…) Ce sont des produits qui sont arrivés à date limite mais qui sont toujours consommables » déclare Hinano Maamaatuaiahutapu, responsable des produits frais au Super U Tamanu.

En 2019, les six épiceries solidaires que compte le territoire sont venues en aide à quelque 852 familles.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

34 muto’i stagiaires en formation

Ils apprennent les rudiments du métier de policier municipal. 34 stagiaires ont endossé l’uniforme et découvrent les différentes facettes de la profession....

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV