mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Décès de Barthélémy : l’hommage du gouvernement

Publié le

Publié le 16/02/2015 à 7:22 - Mise à jour le 16/02/2015 à 7:22
Lecture 2 minutes

Le chanteur Barthélémy est décédé hier lundi. Dans un communiqué envoyé hier soir aux médias, le gouvernement polynésien lui rend hommage :

“Hommage à Barthélémy
 
“Le chanteur Bathélémy Arakino est décédé ce jour. La musique polynésienne perd un de ses plus grand talent, la musique kaina son ambassadeur de ces dernières décennies.
 Toute la Polynésie s’était déjà inquiétée au mois de novembre 2014 lorsqu’il fut hospitalisé à la suite d’une insuffisance respiratoire provoquée par le virus du Chikungunya et qui l’avait plongé dans le coma. La rumeur avait même annoncé sa disparition. Son état clinique s’était pourtant légèrement amélioré et malgré un état de santé encore fragile, Barthélémy avait décidé de quitter l’hôpital pour rester auprès des siens.

Artiste prolixe, il était l’auteur et l’interprète de nombreux titres célèbres tels que “A mon départ pour la métropole” son premier tube, “Te Tairite”, “Tatie Belle”, “Vaitape a”, “Heimata”, “Tai Kanapa”, “BoogieBoogie” ou encore “Café de l’amour “, chanson avec laquelle il avait aussi remporté le concours “9 semaines et un jour” puis avait été invité aux Francopholies de La Rochelle, où son look particulier et sa voix unique avait été remarqués. C’est une grande perte pour notre chanson, pour notre culture et notre Pays.
Le Gouvernement souhaite à la famille de Barthélémy Arakino ses condoléances les plus sincères et souhaite rappeler les paroles d’une de ses plus belles chansons, dédiée à son archipel :
“Tokuaroha to te Kaina, Tuamotu hokikoe,
Te revanei au na te ara e, e poi a vau to rogo e”.

Le corps du chanteur est exposé à la chapelle de Outumaoro aujourd’hui mardi. La levée du corps et les funérailles auront lieu mercredi à la paroisse St Etienne de Punaauia. 

infos coronavirus