mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

De TNTV à BFMTV, Sophie Guébel sur une chaîne nationale

Publié le

Vous aviez l’habitude de la voir aux commandes de l’info sur notre antenne. La journaliste Sophie Guébel a rejoint pour un temps l’équipe de BFMTV à Paris…

Publié le 18/07/2021 à 3:50 - Mise à jour le 18/07/2021 à 14:33
Lecture 2 minutes

Vous aviez l’habitude de la voir aux commandes de l’info sur notre antenne. La journaliste Sophie Guébel a rejoint pour un temps l’équipe de BFMTV à Paris…

Présenter l’actualité sur une chaîne nationale… un rêve pour Sophie. Mais il lui aura fallu beaucoup de persévérance pour l’atteindre. C’est l’année dernière, avant la crise de la covid-19, qu’elle décide de se lancer. Elle envoie alors une trentaine de candidatures avant de se rendre sur place dans l’hexagone. Là, en pleine crise, elle se retrouve confinée. Mais cela ne l’arrête pas.

Après un premier contact et un second voyage en novembre, le secrétaire général de la rédaction de BFM TV, en charge des recrutements, lui propose de revenir en juin cette année, passer un casting.

Le mois dernier, soutenue par TNTV, Sophie est donc repartie pour la métropole et a découvert pour la première fois les coulisses de la chaîne d’information en continu…

De retour au fenua et après de longues semaines d’attente, Sophie apprend le 5 juillet dernier qu’elle est prise. C’est la course contre la montre : elle doit retourner en métropole au plus tôt. Elle prend l’avion dans la foulée, le 11 juillet et prend l’antenne le 17 après seulement deux jours d’observation.

Samedi matin (vendredi soir heure de Tahiti), Sophie a donc présenté au côté du journaliste Loïc Besson, pas moins de 4 heures d’actualité en direct. C’est un « tout autre univers, confie-t-elle. Avec des techniques complètement différentes, des logiciels différents, un rythme effréné.»

De la préparation de son live à la prise d’antenne, pas le temps de faire de pause. L’actualité est répétée et actualisée en direct. Si de l’extérieur, beaucoup ont relevé son professionnalisme, Sophie confie avoir été impressionnée : « J’étais crispée durant toute la première heure de direct. »

Sophie est une enfant du fenua. Après une licence d’information et communication à l’Isepp dont elle est sortie majore de promotion, elle a travaillé chez Polynésie la 1ère avant de rejoindre la rédaction de TNTV. Elle décide ensuite de poursuivre ses études et intègre l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Paris. Et, en simultané, une école de cinéma, l’EICAR. Elle revient au fenua diplômes en poche et réintègre la chaîne du fenua. En 2016, elle présente pour la première fois le journal en français de TNTV.

Sophie ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve, mais elle ne cache pas ses ambitions. Son message : « J’encourage tous les jeunes à partir quelques temps peu importe le métier, pour mieux revenir. C’est un plus pour la Polynésie. »

Avant Sophie Guébel, une autre présentatrice de TNTV avait rejoint une chaîne nationale : Florence O’Kelly. La journaliste qui a fait ses débuts sur la chaîne du fenua travaille aujourd’hui pour CNews.

infos coronavirus