dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Connaître les gestes de premiers secours pour les enfants et nourrissons

Publié le

À Punaauia, un pompier volontaire organise des sessions de formation aux premiers secours spécialisées pour les enfants et les nourrissons.

Publié le 16/11/2020 à 10:16 - Mise à jour le 16/11/2020 à 10:16
Lecture 2 minutes

À Punaauia, un pompier volontaire organise des sessions de formation aux premiers secours spécialisées pour les enfants et les nourrissons.

Ils sont la première cause de décès chez les plus jeunes : les accidents domestiques donnent bien souvent des sueurs froides aux parents.« La première cause, ça va être les accidents de la vie courante, donc tout ce qui se passe à la maison. Il y a différents risques. Cela peut être l’électrocution, la noyade, les coups, les collisions, les chutes, les coupures, brûlures… explique le formateur aux premiers secours. Dans cette formation, au début, on va parler de la prévention, comment agir avant qu’un accident se passe, en essayant de sécuriser chaque pièce en fonction des dangers qu’on peut trouver, et ensuite, si l’accident s’est produit malgré tout, on va parler des gestes de premiers secours à mettre en œuvre chez les enfants et chez les nourrissons. »

Présent au cours, un jeune papa qui vient d’avoir sa première fille et qui anticipe le danger : « Dès le premier jour qu’on la ramenée à la maison, j’ai stressé car on a un étage et il y a beaucoup de risques dans notre maison ».

Une maman, présente elle aussi, attend son deuxième enfant, et a identifié les techniques qu’elle souhaite perfectionner : « Ce n’est pas du tout les mêmes gestes pour les tout petits que pour les adultes. On sait pertinemment qu’on ne peut pas leur faire un massage cardiaque aussi fort. C’est pour avoir les très bons gestes et éviter de faire mal à son enfant et pouvoir le sauver en cas de nécessité ».

D’autres formations spécialisées sont organisées au fenua dans des domaines comme le sport. Ces ateliers permettent d’être plus réactifs en cas d’accident, et permettent surtout de les éviter, car mieux vaut prévenir que guérir…

infos coronavirus

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :