fbpx
lundi 27 janvier 2020
A VOIR

|

Code de l’énergie : feu vert de l’Autorité polynésienne de la concurrence

Publié le

Publié le 15/08/2018 à 12:32 - Mise à jour le 15/08/2018 à 12:32
Lecture 2 minutes

“Oui mais”, dit l’Autorité polynésienne de la concurrence au Pays sur son projet de loi de code de l’énergie. Ce jeudi, l’APC a rendu public son avis. Dans ce document d’une page, l’autorité explique : “Le projet de code de l’énergie concrétise et prolonge un ensemble de préconisations convergentes et consensuelles reprises dans le schéma directeur 2015-2030.”

Pour l’APC, le texte soumis par le président de la Polynésie française consolide et met à jour une réglementation dans son ensemble. Il participe à rendre plus “clair, lisible et prévisible” le secteur de l’énergie pour les acteurs concernés.

Ce code de l’énergie doit permettre de renforcer la position et les pouvoirs de la Tep, transporteur d’énergie. Chose à laquelle l’APC affiche son soutien. “L’Autorité estime cependant que la fonction d’acheteur unique qui ne lui est pas assignée dans le projet soumis, est une question qui doit être examinée de manière approfondie afin de bien cerner les contours, modalités et délais de cette évolution qui est nécessaire.”

Selon l’autorité, cette fonction doit permettre à l’ouverture des marchés de production et de distribution. Pour atteindre ce but, l’APC affirme qu’EDT doit céder les parts qu’elle détient dans cette entreprise.

Favorable en grand partie au projet de loi, l’APC préconise quelques améliorations. L’Autorité incite le gouvernement à compléter et renforcer la régulation sectorielle via, entre autres, la création d’un observatoire polynésien de l’énergie. 
 

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un centre de télésurveillance en projet au fenua

Dominique Sorain, haut-commissaire de la République, s’est entretenu lundi matin avec Sana N’Diaye, directeur de l’entreprise NS Citadelle, en présence du colonel...

Le parata, symbole des guerriers de Anaa

Dans certaines cultures, on les appelle animaux totems ou fétiches, en Polynésie on les appelle Taura. Et chaque famille à son totem. Sur l’atoll de Anaa aux Tuamotu, c’est le requin parata qui a été choisi comme Taura.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X