samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Baccalauréat 2017: les premières ouvrent le bal

Publié le

Publié le 11/06/2017 à 14:52 - Mise à jour le 11/06/2017 à 14:52
Lecture 2 minutes

La période des examens a débuté avec l’épreuve de français. Les élèves de première des sections générales et technologiques ont eu le choix entre l’écriture poétique du Moyen âge à nos jours, ou la question de l’Homme dans les genres de l’argumentation. Si certains élèves étaient plutôt détendus, d’autres avouent avoir eu un coup de stress.

​ »C’était assez difficile comparé à ce qu’on faisait en classe. Avec le stress, tu n’arrives pas trop à gérer (…). On est tombé sur la poésie. »  rapporte Tefanoarii, élève de STMG. « Les questions auxquelles il fallait répondre étaient assez complexes ».

Au lycée Samuel Raapoto, l’épreuve du français est le baptême du feu pour 203 élèves. L’établissement encourage ses lycéens à rester concentrés. « Nous avons préparé les élèves durant toute l’année. La dernière semaine, les professeurs de français ont pris à part leurs élèves pour pouvoir remédier à certaines choses  » explique Gérard Chan, directeur adjoint du lycée. 

Cet après-midi, les filières ES et L ont enchaîné avec l’épreuve de sciences tandis que les élèves de premières S se sont concentrés sur l’Histoire et la Géographie. Demain, ce sera au tour de 1108 élèves de terminales en filière générale … avec la fameuse épreuve de philosophie. Les terminales de Raapoto ont ainsi bénéficié d’une préparation très spéciale : une semaine de retraite à Papenoo.

« On les a mis en condition pour les examens. Pas uniquement pour le contenu mais aussi pour la manière d’appréhender les choses avec des séances de sophrologie, de coaching…  » affirme Gérard Chan. « On estime que ce n’est pas juste le contenu des connaissances qu’il faut. Il faut également que les élèves soient dans de bonnes conditions et se sentent bien pour affronter ces épreuves. »
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.