jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

A Pirae, une pizzeria solidaire

Publié le

Publié le 26/01/2017 à 14:59 - Mise à jour le 26/01/2017 à 14:59
Lecture 2 minutes

Dans la nuit de samedi à dimanche, les intempéries ont fait de nombreux dégâts à Tahiti. A Pirae, plusieurs quartiers près de la rivière Nahoata ont été particulièrement touchés. Yowko Pizza est installé avenue Ariipaea Pomare. « On était là à 3 heures du matin. La rivière bouchait carrément le carrefour de l’hippodrome. Moi j’avais un 4X4, j’ai réussi à passer mais j’ai vu des voitures, des arbres, des poteaux électrique flotter. Je suis arrivé à la boutique. Il y avait des troncs devant la pharmacie. Le chemin de la quincaillerie était devenu une rivière. L’arrière de chez nous était inondé. Il y avait un collègue qui était en train de faire du pain. Il a pu barricader la boutique avec des sacs de farine. En perte on a eu que des sacs de farine. On a rouvert mardi », se souvient Yann Wong, un des gérants. Le scooter du livreur a été complètement immergé. 

Mais au final, la pizzeria qui vend aussi du pain a été plutôt épargnée. Elle a donc décidé de venir en aide aux autres. Depuis mardi soir, Yowko pizza a lancé une grande opération : la « semaine solidaire ». Le principe : les clients peuvent acheter des bons de 1000 Fcfp pour une grande pizza à 1600 Fcfp. L’opération se déroule jusqu’à samedi 21 heures. Lundi, les bons seront remis à la mairie de Pirae pour être distribués aux sinistrés. 

Une idée inspirée du principe des cafés suspendus, concept qui s’est beaucoup développé en Europe et qui consiste à commander un café qui sera offert à quelqu’un dans le besoin. « On ne savait pas qui des personnes qui viendraient à la pizzeria seraient des sinistrés », explique Yann. Les bons sont une manière de s’assurer que l’aide parviendra bien à des personnes qui en ont besoin.  

Depuis mardi, près de 60 bons ont été acheté. Yowko pizza espère atteindre les 100 bons lundi et, peut-être, inciter d’autres sociétés à reproduire le modèle. 

Yowko Pizza a ouvert il y a deux ans à l’initiative de Yann, diplômé d’une école de commerce et son frère Yoann, stewart, qui a passé un CAP boulangerie. Après les pizzas, Yowko s’est lancé dans la fabrication de pain. 

Manon Kemounbaye Della-Maggiora 

 

infos coronavirus