lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

15 ans après, l’hommage vibrant aux victimes du crash d’Air Moorea

Publié le

Tous les 9 août depuis 2007, date du crash d’Air Moorea, les élus de la Commune de Moorea-Maiao, les proches ou amis des disparus, se rassemblent au point de vue de To’atea où est érigée une stèle du souvenir pour rendre hommage aux victimes de ce tragique accident.

Publié le 09/08/2022 à 14:02 - Mise à jour le 09/08/2022 à 14:24
Lecture 2 minutes

Tous les 9 août depuis 2007, date du crash d’Air Moorea, les élus de la Commune de Moorea-Maiao, les proches ou amis des disparus, se rassemblent au point de vue de To’atea où est érigée une stèle du souvenir pour rendre hommage aux victimes de ce tragique accident.

L’accident s’est produit jeudi 9 août 2007 aux environs de 12h30. Le “Twin Otter” de la compagnie aérienne Air Moorea assurant régulièrement la liaison Tahiti-Moorea s’abîmait en mer juste après son décollage de l’aéroport de Temae à Moorea, à moins de 2 km de la côte, ne faisant aucun survivant.

Aujourd’hui, 9 août 2022, une trentaine de personnes s’est recueillie sur le site en mémoire des vingt victimes. Ces dernières étaient passagers, pilote, hommes et femmes, polynésiens, métropolitains et américains, résidents, touristes ou en mission professionnelle. Quatre d’entre eux avaient des liens intimes et familiaux avec Moorea, Bruno Druet, Herman Trafton, Hélène Liao et Philippe Taputuarai.

(Crédit Photo : commune de Moorea-Maiao)

En ce jour du souvenir où l’émotion est toujours palpable, le maire Evans Haumani, Alain Druet, frère de l’une des vingt victimes, ainsi que la première adjointe Elsa Keck, ont déposé une gerbe au pied de la stèle avant de laisser la parole à qui voulait la prendre pour évoquer le souvenir d’un proche ou d’un ami disparu. “Le temps et la vie ont un pouvoir extraordinaire, celui de combler l’absence par de nouveaux bonheurs. Il est normal que nos familles qui ont connu le deuil continuent leur vie. Ce n’est pas pour autant que l’on oublie, il faut avancer les yeux tournés vers l’avenir”, confie Alain Druet.

Des chants ainsi qu’une lecture biblique par l’élu et pasteur Thierry TAPU ont ponctué cette cérémonie par la présence d’une petite chorale, apportant une touche solennelle à cet instant qui se veut à chaque fois simple, mais sincère.

infos coronavirus