mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Vidéo – Nucléaire : Annick Girardin pas opposée à une étude génétique

Publié le

Publié le 23/01/2018 à 15:23 - Mise à jour le 23/01/2018 à 15:23
Lecture 2 minutes

Ce mercredi, interrogée sur le nucléaire, la ministre des outre-mer a déclaré ne pas être opposée à une étude génétique. « C’est un sujet que je découvre aujourd’hui : cette volonté d’étude qui aurait été sollicitée. On verra comment on y répondra. Il n’y a pas de frein particulier aujourd’hui (…) Il n’y a rien qui peut freiner s’il est nécessaire d’y aller », a assuré la ministre qui souhaite agir en toute « transparence ». 

Annick Girardin espère que le processus d’indemnisation des victimes du nucléaire pourra s’accélérer cette année. Elle rappelle que « la dotation a été doublée » ce qui montre « la volonté de travailler plus vite et en plus grand nombre (…) L’important c’est bien aussi ces hommes, ces femmes, et leurs descendants qui attendent. » 

Au micro de Tahiti Nui Télévision, la ministre des outre-mer a tenu a rappelé que le fait nucléaire « est reconnu. Il a été reconnu par François Hollande lors de sa venue en Polynésie. » Annick Girardin assure que le Gouvernement est dans l’action laissant entendre que des annonces seront faites. « Il faut aussi entendre sur ses sujets, la population. Et il y a quelques propositions qui sortent des assises, sur le fait nucléaire, que nous regardons. » 
 

Dimanche, les femmes de l’association pour la reconnaissance des essais nucléaires 193 ont accueilli la ministre avec des banderoles. L’association a rédigé un courrier à destination du chef de l’État, de la ministre Annick Girardin et du ministre de la Santé concernant les études transgénérationnelles. 
Rédaction web 

Annick Girardin, ministre des Outre-mer

infos coronavirus