(MAJ) Territoriales : Moetai Brotherson annonce sa candidature à la Présidence du Pays

Publié le

Le député de la Polynésie française, Moetai Brotherson a annoncé, ce vendredi matin sur les ondes de nos confrères de Polynésie la 1ere, qu’il sera candidat à la présidence du Pays sous les couleurs du Tavini. « C’est l’aboutissement d’une réflexion de longue date », a-t-il expliqué à TNTV.

Publié le 10/03/2023 à 9:24 - Mise à jour le 28/12/2023 à 9:29

Le député de la Polynésie française, Moetai Brotherson a annoncé, ce vendredi matin sur les ondes de nos confrères de Polynésie la 1ere, qu’il sera candidat à la présidence du Pays sous les couleurs du Tavini. « C’est l’aboutissement d’une réflexion de longue date », a-t-il expliqué à TNTV.

« J’ai proposé ma candidature et Oscar Temaru a aussi proposé la mienne. Désormais, il faut que le parti puisse se prononcer formellement, ce qui se fera le 18 mars, jour du congrès du Tavini, ou peut-être avant », a indiqué Moetai Brotherson à TNTV.

Cette candidature est « l’aboutissement d’une réflexion de longue date qui a démarré après » sa réélection à l’Assemblée nationale. « J’ai reçu des messages d’un peu partout. Les gens me demandaient d’être candidat à la Présidence (…) Je répondais, en général, que j’avais l’intention de poursuivre mon mandat de député (…) mais les messages n’ont pas arrêté (…) Leur accumulation a fait, qu’aujourd’hui, je me décide à me porter candidat », précise-t-il.

Le « déclic » a eu lieu récemment lors des obsèques Dorothy Levy, dit « Mamado », dont l’élu était très proche : « lors de son enterrement, j’ai rencontré énormément de personnes qui m’ont toutes dit la même chose, que depuis 6 mois, Mamado ne parlait que de ça, de sa volonté que je me porte candidat à la Présidence de la Polynésie (…) ça a été la dernière goutte qui a fait que je me suis décidé ».

Si Moetai Brotherson sera donc le probable candidat du Tavini à la Présidence du Pays, le leader historique du parti, Oscar Temaru, sera bien en tête de la liste aux élections territoriales. « C’est la logique des choses (…) C’est notre Metua, le fondateur et président de notre parti », souligne l’actuel député.

En cas d’élection à la Présidence de Polynésie, Moetai Brotherson sera contraint de démissionner de son mandat de parlementaire au Palais Bourbon, les deux fonctions n’étant pas compatibles.  Sa suppléante, Mereana Reid Arbelot, siégerait alors à sa place au sein de la représentation nationale jusqu’à la fin de la mandature. Si, en revanche, elle déclinait la proposition, une nouvelle élection serait organisée.  

Dernières news

Activer le son Couper le son