fbpx
lundi 9 décembre 2019
A VOIR

|

Schéma d’aménagement général: 3 scénarios retenus

Publié le

Publié le 21/12/2017 à 10:40 - Mise à jour le 21/12/2017 à 10:40
Lecture 3 minutes

Les scénarios retenus sont issus de la concertation réalisée en septembre dernier auprès de 600 personnes et des réunions organisées avec plusieurs groupes de travail tout au long de ce mois de décembre. Des groupes constitués de maires, de représentants à l’assemblée de Polynésie, de directeurs et chefs de service, de membres de cabinets ministériels, de délégataires de service public ainsi que de représentants des établissements publics, du Conseil Economique Social et Culturel, de la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Services et des Métiers, de l’Université de la Polynésie, d’étudiants, d’architectes et d’autres représentants de la société civile.

Pour le président Edouard Fritch, il est essentiel de construire la Polynésie de demain ensemble, il a donc a voulu associer à ce projet ceux qui participent au quotidien au développement du territoire. Il précise dans son discours que le SAGE “ne doit pas être le travail d’un groupe d’expert, ni celui d’un gouvernement en place” c’est pourquoi il souhaitait que les acteurs économiques et de la société civile participent aux travaux. Ces groupes ont travaillé sur 4 axes stratégiques afin de construire un scénario de référence qui réponde à certaines attentes. Il est ici question de société polynésienne unie, d’une croissance économique pérenne, d’éco-territoires durables et d’une gouvernance harmonieuse et performante.

Après avoir pris connaissance des résultats de cette large concertation, le COPIL a proposé trois scénarios de développement. Le premier, “Un fenua ouvert au monde et rayonnant autour d’une île mer renouvelée et attractive” où tout est concentré sur Tahiti. Il sera question de restructurer le développement de la capitale actuelle en faisant en sorte que les autres îles ne soient pas délaissées. Le second, “un fenua harmonieux et unis dans sa diversité” mise sur la décentralisation avec une “capitale” par archipel pour développement plus harmonieux des cinq archipels. Le troisième scénario parle d’un “fenua rayonnant, moderne, innovant et uni”. Dans ce cas de figure, il est question de déconcentration, les responsabilités seraient alors réparties dans des pôles ayant des fonctions spécifiques comme l’administration, la pêche, la perliculture ou encore le tourisme.

Des scénarios qui devaient répondre à plusieurs questions:
– Quel type de développement socioéconomique et quelle forme de territorialisation pour chacun de ces modèles ?
– Quel niveau de population, quelle répartition et quels sont les besoins en logements dans les 5 archipels ?
– Quelle “armature territoriale” en terme de population et d’activités ?
– Quel type de liaisons interinsulaires ?
–  Comment évolue le climat et quelles sont les conséquences de ces changements sur les archipels ?

Le Président Edouard Fritch a aussi appelé sa volonté de voir un schéma d’aménagement qui rétablisse l’ équilibre dans le développement des archipels, en s’appuyant sur les spécificités et forces de chacun d’entre eux. Il dit aussi espérer que “les questions d’ouverture au monde, d’intégration de la Polynésie française dans son environnement régional, de son attractivité à l’international et de son adaptation au changement climatique, ont bien été prises en compte“.

Les trois scénarios seront à nouveau discutés dans les prochains mois lors de concertations avec la population dans chaque archipel.
Les prochaines phases de l’élaboration du SAGE auront lieu à l’issue des élections des représentants à l’Assemblée de la Polynésie française afin que les débats puissent se faire en dehors des contraintes du calendrier électoral.
 

Rédaction web avec communiqué

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Vaimalama a chanté pour le Téléthon

https://www.facebook.com/TahitiBeautiesConcept/videos/478664526341578/?__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARA_Ymqd5_4g0bYYqeVcwVaHIbLQQekVsU4OIPCuUf5oZXOzJQYIhE1yWJTnZ7XR7Dm2iA8hn5JF0Sbu Vaimalama Chaves, Miss France 2019, a contribué au Téléthon en musique, en reprenant la chanson Jardin d'hiver,...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X