dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Philip Schyle : « qu’on ait perdu à cause de la triche, c’est inacceptable »

Il souhaitait être fair-play suite à sa défaite lors du deuxième tour des élections municipales, dimanche, à Arue. Philip Schyle, qui a été battu par Teura Iriti, décide finalement de déposer un recours. L'ancien maire relève un certain nombre d'irrégularités concernant les procurations établies lors de ce scrutin. Une action judiciaire pour annuler les élections va être lancée.

Publié le 01/07/2020 à 14:36 - Mise à jour le 01/07/2020 à 17:19

Maire de Arue depuis 18 ans, Philip Schyle a été battu par Teura Iriti, dimanche, lors du second tour des élections municipales. Une issue qui a surpris au vu des résultats du premier tour de scrutin. Le candidat de la liste Tapura avait félicité sa concurrente et était sincèrement décidé à accepter sa défaite. « Au soir du second tour, j’avais annoncé de manière publique, qu’au vu des résultats, je les acceptais », déclare l’élu « J’ai été sincère ce soir-là, quand bien même je savais qu’il y avait quelques questionnements autour de moi. » Mais le tavana et son équipe ont constaté des « anecdotes troublantes » concernant les procurations.

Lire aussi : Arue : Teura Iriti détrône Philip Schyle

370 procurations ont été établies, pour les élections de dimanche 28 juin. 270 ont été utilisées. Au delà du volume, bien plus important que lors des autres scrutins, c’est surtout la provenance de ces procurations qui a interpellé les équipes. 145 procurations sur les 270 utilisées ont été établies par la DSP, or Arue est situé dans une zone de gendarmerie.

À regarder de plus près, les équipes de Philip Schyle constatent que 104 de ces procurations ont été réalisées par le même agent de la DSP, dont 53, le 24 juin à 14 heures. 45 autres ont été établies le 16 juin à 14 heures… Nombreuses sont remplies avec une écriture similaire.

L’édile ajoute disposer de témoignages d’électeurs et d’électrices approchés par des personnes venues leur faire signer des formulaires de procurations vierges. Procurations qui auraient été remises à des « collecteurs », puis à la DSP.

« Nous avons reçu des témoignages d’électeurs et d’électrices confirmant qu’ils avaient été approchés à domicile, pour la plupart – et certains autres sur leur lieu de travail  – par des personnes qui sont venues les voir, leur faire signer des formulaires de procuration vierges », indique Philip Schyle. « Ces mêmes personnes sont venues prendre en photo leurs pièces d’identité. Moi c’est ce que j’appelle des « rabatteurs ». Et ces mêmes rabatteurs, ont ensuite transmis ces documents à ce que j’appellerais des « collecteurs », lesquels les auraient amenées à la DPS. De notre point de vue, ça ressemble à une organisation. A partir de ces faits, nous avons aussitôt contacté notre avocat ». Le tavana ajoute : « J’ai toujours accepté les défaites. Et je sais tirer les leçons de mes échecs. Mais là, avoir perdu parce qu’il y a eu triche, mes colistiers et moi ne pouvons pas l’accepter ».  

Maître Dominique Bourion, l’avocat de Philip Schyle, pointe du doigt des irrégularités. Un recours va être déposé, vraisemblablement demain, au tribunal administratif.

« Nous avons pris la décision de déposer un recours devant le tribunal administratif, concernant ces opérations électorales »

Philip Schyle

Le plus grave, pour Philip Schyle, c’est que des fonctionnaires d’Etat aient pu participer à de telles pratiques. Une action va également être lancée au tribunal correctionnel. En parallèle, le directeur de la DSP, Mario Banner, a été saisi par le Haut Commissaire de la République d’une demande d’enquête interne. Deux agents sont concernés.

 « Nous voulons bien faire le constat qu’au niveau électoral, il y a des anomalies, mais ce qui n’est pas acceptable non plus, c’est que des fonctionnaires d’Etat aient pu participer à ce type d’irrégularités ! »

Philip Schyle et son avocat, maître Dominique Bourion

Deux actions pénales et administratives

Une plainte pénale va être déposée auprès du procureur de la République contre ces agents et la personne qui en a bénéficié.

Une autre procédure pour réclamer l’annulation de ces élections est également envisagée. Le tribunal pourra alors annuler le scrutin, ou retrancher les voix litigieuses du total. Enfin, maître Bourion annonce réclamer l’inéligibilité de Teura Iriti pendant 3 ans.

 » J’ai demandé au procureur de la République et à Monsieur Banner, et de saisir les vidéos, puisqu’il y a apparemment des caméras qui filment les deux agents concernés », précise maître Bourion. « Donc ils seraient deux et on connaît leurs noms. Je vais déposer une plainte pénale devant le procureur de la République contre les agents concernés, et la personne qui a bénéficié de ces procurations. On ne va pas me dire que la personne qui en a bénéficié ne savait pas que tout cela se faisait ! « 

« On comprend vite que cette défaite est due à une tricherie. C’est pas admissible. On peut admettre la décision de la population, mais pas une fraude. Ce d’autant que ça vient d’OPJ, qui sont censés être fiables, respecter la loi, et la faire respecter. Je pense que les autorités en sont conscientes ».

« La deuxième procédure que je vais lancer avant vendredi, c’est l’annulation des élections. Avec deux issues possibles : le tribunal peut annuler les élections, ou alors de retrancher des résultats les procurations litigieuses. Les voix d’écart de Philip Schyle  disparaîtraient alors. On ne peut pas laisser la commune errer entre deux maires éternellement ».

« Les jurisprudences sont très anciennes car ça ne se fait plus depuis très longtemps. Donc on va malheureusement faire jurisprudence au niveau national avec ce type de procédé. Je vais demander à ce qu’également, le tribunal ordonne l’inéligibilité de madame Iriti pendant trois ans, puisque les textes le permettent ».

Contactée, Teura Iriti s’est dit elle aussi très surprise. Elle se laisse quelques jours pour réagir…

Cette action est la première lancée à l’issue de ce deuxième tour des municipales, mais Arue pourrait faire des émules. Car d’autres communes ont relevé, elles-aussi, un bond inédit du nombre de procurations, dimanche. Ces élections municipales pourraient réserver encore bien des surprises.

L’interview de Me Bourion

L’interview de Philip Schyle

infos coronavirus

REPLAY

LES PROGRAMMES TV

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV