Oscar Temaru : « Nous sommes solidaires avec le peuple kanak »

Publié le

Le président du Tavini Oscar Temaru a tenu une conférence de presse, ce lundi matin, en présence de Mickaël Forrest, le secrétaire permanent pour les relations extérieures du FLNKS de Nouvelle-Calédonie. L’occasion pour le leader indépendantiste de réaffirmer le soutien de son parti à ses homologues du Caillou. « On a toujours été là, présents, parce qu’on se comprend » a-t-il dit.

Publié le 24/06/2024 à 13:11 - Mise à jour le 25/06/2024 à 12:53

Le président du Tavini Oscar Temaru a tenu une conférence de presse, ce lundi matin, en présence de Mickaël Forrest, le secrétaire permanent pour les relations extérieures du FLNKS de Nouvelle-Calédonie. L’occasion pour le leader indépendantiste de réaffirmer le soutien de son parti à ses homologues du Caillou. « On a toujours été là, présents, parce qu’on se comprend » a-t-il dit.


« Depuis toujours, on se soutient, quoi qu’il arrive », a lancé Oscar Temaru aux côtés de Mickaël Forrest qui se trouve actuellement sur le territoire. « Que ce soit quand il y a des évènements, ici, eux sont venus manifester avec nous (…) et c’est pareil en Nouvelle-Calédonie. On a toujours été là, présents, parce qu’on se comprend », a ajouté le président du Tavini Huiraatira.

« Le problème qui leur arrive, c’est le problème que nous rencontrons aussi aujourd’hui (…) Notre rôle, c’est d’abord de faire savoir au gouvernement français que nous sommes solidaires avec le peuple kanak et que la France doit assumer ses responsabilités qu’elle n’a jamais assumées », a poursuivi Oscar Temaru.

Mickaël Forrest se trouvait il y a peu au siège des Nations Unies à New-York dont il revient avec « des bonnes nouvelles », s’est encore félicité le président du Tavini : « Il y a cette résolution qui a été adoptée par le Comité spécial des 24. Elle exhorte l’État français à respecter notre droit de souveraineté (…) et notre droit de propriété sur toutes les ressources. Elle demande également au gouvernement français d’indemniser les victimes des essais nucléaires. Là, il y a des questions à se poser, car les victimes ne vont pas s’arrêter aujourd’hui (…) La pollution radioactive dure des années ».

– PUBLICITE –

« Nos militants ont été déportés sur la France »

Mickaël Forrest, secrétaire permanent pour les relations extérieures du FLNKS.

« Nous sommes là pour réaffirmer ce que nous avons dit à New-York. Ils -les membres du Comité spécial de l’ONU, Ndlr- ont voté vendredi une résolution qui réaffirme l’Accord de Nouméa (…) et d’utiliser ces différents leviers pour sensibiliser sur notre situation. Et pour dénoncer aussi le fait que nos militants ont été déportés sur la France », a de son côté indiqué Mickaël Forrest.

« Le combat pour l’indépendance est une lutte sincère (…) pour les générations futures », a ajouté le secrétaire permanent pour les relations extérieures du FLNKS. Celui-ci a estimé que la France devait se focaliser sur les « difficultés économiques et humaines extrêmes » auxquelles elle est confrontée selon lui. « Il y a la misère, la crise des migrants, la crise du terrorisme et la guerre en Ukraine. C’est appeler quelque part l’État français à s’occuper de sa région et nous laisser, ici », a déclaré Mickaël Forrest.

Il a en outre considéré que quels que soient les résultats des élections législatives, ils n’auront pas d’effet réel sur les discussions avec le futur gouvernement : « On est sur-vaccinés. On a eu des gouvernements de droite, de gauche, du centre et c’est toujours pareil. Il faut toujours réaffirmer notre objectif politique (…) Il faudra recréer les conditions du dialogue qui est totalement rompu actuellement ».

Dernières news