dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Communiqué

Mutations de policiers en Polynésie française : le droit au retour doit être prioritaire

Publié le

COMMUNIQUE - Suite à la décision de la dernière commission de mutation de la Police nationale, en Polynésie française de sept fonctionnaires, dont aucun n’est originaire du territoire, le Sénateur Teva Rohfritsch a interpellé le 25 mai dernier, depuis Paris, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à ce sujet.

Publié le 02/06/2022 à 9:22 - Mise à jour le 02/06/2022 à 9:22
Lecture < 1 min.

COMMUNIQUE - Suite à la décision de la dernière commission de mutation de la Police nationale, en Polynésie française de sept fonctionnaires, dont aucun n’est originaire du territoire, le Sénateur Teva Rohfritsch a interpellé le 25 mai dernier, depuis Paris, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à ce sujet.

Le Sénateur déplore cette situation alors que la loi impose depuis 2017, de donner la priorité des mutations aux fonctionnaires dont le centre des intérêts moraux et matériels se trouve dans un territoire d’Outre-mer.

Le Sénateur reçoit de nombreuses demandes de soutien de policiers polynésiens qui attendent souvent depuis plusieurs années leur retour au Fenua afin de vivre auprès de leur famille. La décision de la dernière commission est à ce titre inacceptable tant au plan moral qu’au plan du respect de la Loi votée par le Parlement.

Le Sénateur a dès le 25 mai demandé au gouvernement national d’intervenir pour qu’un réexamen de la situation soit opéré dans les meilleurs délais dans l’intérêt de nos fonctionnaires d’Etat polynésiens qui vivent cette situation de manière légitime comme une injustice. Cette demande a été suivie d’un courrier cette semaine dont vous trouverez copie en annexe de ce communiqué.

Le Sénateur Rohftitsch, actuellement en Norvège pour la mission d’information du Sénat sur les grands fonds marins, reprendra contact avec le ministère de l’intérieur dès son retour sur Paris.

infos coronavirus