mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Mobilisation en hausse à Faa’a

Publié le

Publié le 16/06/2017 à 11:39 - Mise à jour le 16/06/2017 à 11:39
Lecture 2 minutes

Il ne fallait pas être pressé pour aller voter aujourd’hui à Faa’a. La circulation à l’entrée des bureaux de vote laissait déjà présager une participation en hausse. Et en effet, dès les premières heures d’ouverture, le nombre de votants était plus important que lors du premier tour. Ce qu’a constaté la personne en charge de la cellule élections, relativement étonné par l’affluence de la première heure.

« L’appel fait par les partis politiques  a visiblement été entendu. Le message est bien passé. Le taux de participation est un peu plus élevé qu’au premier tour. » Léger souci cependant, certaines procurations n’étaient pas encore arrivées. « C’est bien dommage, peut-être que dans la journée, les gendarmes vont nous en déposer ».

Sur place, beaucoup des votants que nous avons interrogés avouent ne pas être venus au premier tour, mais pour eux aujourd’hui, pas question de faire l’impasse, il fallait accomplir son devoir de citoyen.  »

C’est très important. On est citoyen de Polynésie et il faut voter. », explique une femme. Du coté des popa’a, si celui-ci explique n’avoir pas été voter au premier tour, car ne sachant pas « ce qui était bon pour la Polynésie », il a fait le déplacement pour le deuxième tour, afin de contrer le taux d’abstention. « Je me suis déplacé afin de faire barrage au taux d’abstention qu’il y a eu au premier tour. J’ai donc décidé de faire mon devoir de citoyen et de me déplacer pour voter ».

Il faut dire que l’enjeu de la participation à Faa’a est plus important qu’ailleurs. Dans cette commune, fief des indépendantistes, une mobilisation de la population pourrait faire pencher la balance en faveur du candidat bleu. Sans négliger pour autant la part des habitants de Faa’a pro autonomistes. D’ailleurs devant les bureaux de vote, on retrouvait tout autant de supporters rouges, que de bleus.
 

Rédaction Web avec Tamara Sentis et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus